comment prévenir las suicides ?

> > comment prévenir las suicides ? ; écrit le: 16 janvier 2012 par Mahfoudhi modifié le 12 novembre 2014

Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les étudiants, après les accidents de la route : quarante mille tentatives et mille morts par an, chez les étudiants de moins de vingt-quatre ans.

La dépression n’est pas toujours la cause du suicide. Une personnalité anxieuse peut être fragile sur le plan émotionnel. Le suicide survient alors dans un contexte de rupture affective : perte d’un objet idéalisé ou perte d’un idéal.

Le suicide est un passage à l’acte, ultime aboutissement de l’agressivité contre soi-même. Le sujet ne se suicide pas dans l’idée de se donner la mort, mais pour « se permettre de vivre enfin heureux », car le conflit qu’il supporte devient intolérable. Il souffre trop…

Les femmes font deux fois plus de tentatives de suicide que les hommes. Mais les hommes se suicident plus souvent (pendaison ou armes à feu).

Quels sont les signes qui permettent de suspecter un suicide prochain ?

  • Des changements dans le comportement :

–    agressivité inhabituelle ;

–    repli sur soi, isolement, refus de parler ;

–    absentéisme prolongé à la fac ;

–    laisser-aller vestimentaire inhabituel, avec abandon de l’hygiène élémentaire ;

–    consultations répétées chez le médecin (ce sont des appels au secours) ;

–    consommation excessive d’alcool, tabac, drogues ou médicaments ;

–    troubles des conduites alimentaires : anorexie ou boulimie.

  • Une tristesse avec dévalorisation :

« je suis un raté » ;

« je déçois tout le monde » ;

« je ne vois pas d’issue ».

  • Une évocation précise de la mort :

« je vais m’en aller » ;

« je vais en finir » ;

« la mort ne me fait pas peur ».

  • Que faire pour cet étudiant qui est en danger ?

–    parler du suicide sans avoir peur, avec calme ;

–    le faire parler de sa souffrance, de ses problèmes et lui montrer qu’on le comprend ;

–    exprimer à cet étudiant que plusieurs personnes tiennent à lui ;

–     l’encourager à téléphoner à quelqu’un en qui il a confiance, ou à SOS Suicide : 01 40 50 34 34 ou à Suicide Ecoute : 01 45 39 40 00 ;

–    ne pas le laisser seul jusqu’à une prise en charge par un médecin.

  • Les erreurs à ne pas commettre :

–    faire la morale ;

–    trop parler et surtout parler à la place du sujet ;

–     sous-estimer le danger en pensant : « ceux qui parlent de suicide ne passent jamais à l’acte » ;

–    oublier que ceux qui ont fait une tentative de suicide récidivent souvent ;

–     lâcher des mots à l’emporte-pièce, comme « oublie tout ça » ou « ne pense plus à la mort ».

← Article précédent: Conseil à l’entourage du déprimé Article suivant: Psychologie jeu de role


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site