Pour mieux vivre avec l’argent

> > Pour mieux vivre avec l’argent ; écrit le: 16 mars 2012 par chayma modifié le 18 novembre 2014

Nous avons pu prendre conscience de la place de l’argent dans l’éducation. Nous reproduisons malgré nous les comportements de nos parents. Par réaction ou mimétisme, notre expérience de l’argent est en rapport avec l’influence qu’ont exercée sur nous les personnes qui ont eu la charge de notre éducation. Les joies et les souffrances de notre enfance conditionnent notre existence. En prendre conscience, c’est parfois parvenir à se libérer de contraintes, de frustrations, de restrictions qui empoisonnent notre vie. Au travers des différents exemples qui émaillent cet ouvrage, j’ai tenté de démontrer que, dans la majorité des cas, les représentations que nous avons de l’argent apparaissent tôt et sont à l’origine des comportements de dépendance. Il est important de repérer les distorsions, les cognitions, les croyances irrationnelles que nous entretenons à l’égard de l’argent.

Mettre en cohérence argent et besoins

Pensez à définir vos besoins. Désirez-vous gagner le plus d’argent possible, et dans quel but ? En voici une liste non exhaustive :

  • Vivre bien, profiter de la vie sans se priver.
  • Vivre dans le luxe.
  • Amasser pour ne pas manquer ou se rassurer.
  • Avoir de l’argent pour vivre et non vivre pour l’argent.
  • Disposer de suffisamment d’argent pour ne pas angoisser au moment de payer les factures, autrement dit ne pas en manquer, sans plus.
  • Briller grâce à l’argent, en imposer aux autres.
  • Amasser le plus possible pour la retraite.
  • En avoir suffisamment pour rendre les siens heureux.
  • Mettre les siens à l’abri du besoin.
  • Garder le niveau de classe sociale de sa famille.

Tous les choix sont bons si vous êtes en accord avec vous-même, que vous ne vous trouviez pas en état de dépendance à l’argent, que votre entourage ne souffre pas de vos comportements.

.

.

Il sera néanmoins difficile de vous préserver d’une addiction si vous utilisez l’argent pour vous affirmer face aux autres. Si vos rapports à l’argent sont superficiels, appelés à vous donner une identité illusoire de dominant, de leader, vous risquez de tomber dans le piège du « toujours plus». Nous avons vu où cela pouvait mener. Celui qui cherche à briller par l’argent a toujours la sensation de manquer d’éclat et en recherche davantage.

La chasse aux croyances irrationnelles

Les croyances irrationnelles correspondent aux perceptions erronées que l’on peut avoir de l’argent:

.

.
  • Sans argent, je ne suis rien.
  • Je ne peux vivre sans beaucoup d’argent.
  • Les gens se fondent sur votre richesse pour vous juger.
  • L’argent est le seul moyen d’avoir du pouvoir.
  • Le seul vrai pouvoir est celui de l’argent.
  • Manquer d’argent est le pire des malheurs.
  • Il faut toujours gagner plus.
  • Ma vie n’est pas réussie si je ne gagne pas suffisamment d’argent.

Il en existe bien d’autres. Sans nous en rendre compte, nous les installons et les laissons déterminer nos choix et orientations de vie. Elles provoquent des contraintes qui nous empoisonnent l’existence. Avoir de telles croyances conduit à la dépendance à l’argent et aux comportements déviants qu’elle entraîne. Passez au crible vos propres croyances sur l’argent. Remettez-les en cause si besoin, afin d’agir de manière plus cohérente

Vidéo : Pour mieux vivre avec l’argent

.

.

← Article précédent: Les escrocs : Les escrocs, les vrais Article suivant: Pour mieux vivre avec l’argent : Accorder argent et valeurs


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles