Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
PSYCHOLOGIE

Troubles Thymiques

Vous êtes ici : > Psychopathologie > Troubles Thymiques

Dans cet article:

Troubles ThymiquesDéfinition

Les troubles thymiques ou encore plus communément appelé troubles d’humeurs apparaissent au cours des maladies psychiatriques suivantes  :

* Psychose maniacodépressive. Il s’agit d’une maladie mentale qui se caractérise par des épisodes de manie (excitation) et de mélancolie (épisode dépressif) soit isolés, soit associés.

* Crise de manie est l’ensemble des symptômes se caractérisant par une surexcitation générale et permanente des facultés intellectuelles et morales .

* Dépression endogène et la crise de mélancolie. Il s’agit d’une dépression profonde se caractérisant avant tout par une tristesse permanente sans relation avec les circonstances extérieures.

*Dépression réactionnelle. il s’agit d’une dépression en réaction à un événement douloureux extérieur.

* Dépression secondaire est quelquefois associée à une pathologie organique c’est-à-dire une véritable maladie que celle-ci soit de nature hormonale, infectieuse, cancéreuse, neurologique, liée à une intoxication .

*Dépression saisonnière survient le plus souvent entre le mois d’octobre le mois de novembre et semble être due aux conditions atmosphériques externes ou à un manque de lumière.

Diagnostic

Devant la fréquence des troubles bipolaires et l’importance de l’enjeu pronostique, la recherche de signes de bipolarité devrait être systématique devant tout épisode dépressif. Elle devrait répondre à une codification afin de faciliter la démarche diagnostique :

* Prise en compte des antécédents familiaux

* les antécédents personnels

* Un âge de début des symptômes précoce

* Chez la femme, des troubles de l’humeur survenant dans les suites de l’accouchement et avant le retour de couches seront très en faveur d’une bipolarité.

* Un tempérament de base de type hyperthymique caractérisé par une hyperactivité, une hypersyntonie, des projets multiples, une sociabilité excessive peuvent orienter le diagnostic.

* Il est également recommandé de réaliser un entretien avec un membre de la famille et d’inciter le patient à faire des auto-évaluations

D’autres symptômes n’ont pas de spécificité propre mais sont fréquemment observés :

*irritabilité, agressivité, réaction de colère, sensitivité excessive, émoussement affectif pouvant aller jusqu’à une incapacité à pleurer et ou à exprimer des affects négatifs.

Article précédent:
Article suivant:

One Response to "Troubles Thymiques"

  1. conan  1 novembre 2012 at 19 h 54 min

    definition des troubles thymiques

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié