Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ PSYCHOLOGIE

Les personnalités pathologiques

Vous êtes ici : » » Les personnalités pathologiques ; écrit le: 28 janvier 2012 par Hana modifié le 23 septembre 2018

Les personnalités pathologiques

Les personnalités pathologiques sont des entités cliniques particulières car elles ne correspondent pas en tant que tel à un diagnostic psychiatrique. Elles caractérisent pour un individu, un mode relationnel considéré comme pathologique.



Elles se définissent par la répétition de comportements inadaptés, cependant en accord avec leur structure psychique et ce malgré la souffrance qu’ils occasionnent à la personne et à son entourage.

Le trouble de la personnalité ne représente pas une “maladie” psychiatrique, objectivable par des symptômes mais définit plutôt un type relationnel qui entrave les capacités d’adaptation psychique et provoque secondairement une souffrance.

Les différentes personnalités pathologique:

  • La personnalité paranoïaque:

Le sujet paranoïaque est souvent tendu et présente une froideur affective. Il a un discours apparemment logique, mais contenant plusieurs erreurs de jugement. Son discours tourne autour d’un préjudice soit moral, soit matériel. Il revendique la vérité et se sent toujours l’objet d’un mépris. Il doute toujours de la loyauté de son interlocuteur.

Il est caractérisé par:

–  L’orgueil et la surestimation de soi: le sujet paranoïaque se présente en juge sévère et méprisant des autres, redresseur de torts. Il se sent infaillible et se trouve incompris et mal jugé.

– L’absence d’autocritique et la fausseté du jugement, qui donnent à sa pensée un fonctionnement rigide, avec une logique souvent faussée par la passion.

– La méfiance et la susceptibilité qui s’illustrent par les innombrables soupçons vis à vis des autres.

– les difficultés d’adaptation sociales secondaires. Le paranoïaque est souvent vécu comme un tyran domestique.

  • La personnalités Schizoïde:

Il s’agit d’un sujet qui fuit la relation. Il est solitaire, replié sur lui-même et ne cherche pas le contact. Sa présentation est marquée par une froideur distante.

La personnalité Schizoïde est caractérisée par:

Un repli sur soi avec désintérêt pour le monde extérieur. Le sujet est solitaire, rêveur, introverti.

Une hypersensibilité teintée d’ambivalence et une vie imaginaire riche pleine de fantasmes de toute puissance.

Une négation des émotions et une rationalisation.

  • La personnalité narcissique:

Ces sujets sont ambitieux, arrivistes , méprisants. Il feignent l’empathie pour aboutir à leurs fins.

Ils ont des relations sociales et affectives conflictuelles du fait:

– une ambition démesurée.

– une confiance en soi sans limite avec assurance fière et vaniteuse.

– un amour de la domination.

– un désir d’être aimé sans envisager de désir d’aimer.

– une sexualité perturbée( échec multiple, abstinence, homosexualité).

  • La personnalité borderline:

le patient est amené à consulter, souvent aux urgences pour de nombreux symptômes.

– l’angoisse est souvent permanente,avec des crises intenses spontanément et rapidement résolutives. Ils ont peur de l’abandon.

– la symptomatologie névrotique est polymorphe.

– des épisodes dépressifs majeurs.

– un sentiment de vide et d’ennui sont des symptômes fréquents.

– des tendances sexuelles polymorphes avec variabilité des partenaires (hétéro et homosexuels) et conduites perverses.

– des comportements d’allure psychopathiques.

  • La personnalité psychopathique ou antisociale:

Correspond aux sujets qui ont des troubles du caractère et du comportement se traduisent par l’inadaptation sociales et le non respect de la loi.

Ils peuvent être rencontrés dans des situations d’urgence comme l’agitation clastique favorisée par des alcoolisations, les gestes suicidaires, la dépression, les bouffées délirantes aiguës et les troubles liées à la toxicomanie.

Les conduites délinquantes comme les délits mineurs, un acte hétéro-agressif explosif sous l’emprise de l’alcool, les escroqueries, l’usage et la détention de drogue, la délinquance sexuelle  à type d’attentats sexuels, la prostitution.

  • La personnalité obsessionnelle:

Il existe deux variantes de personnalité obsessionnelle qui peuvent être décrites: soit la personnalité obsessionnelle compulsive et la personnalité obsessionnelle psychasthénique.

-La personnalité obsessionnelle compulsive:chez ces sujets toute action est réfléchie avant d’être effectuée et peut devenir l’objet de nombreuses vérification.

♦ La rigueur, l’ordre , le perfectionnisme sont ses traits de caractère dominant associés à un sens aigu du devoir.

♦Il peut devenir autoritaire, aspiré à la puissance, à la maîtrise de lui-même et des autres.

♦ Il est vécu comme peu original et austère.

– La personnalité psychasthénique: elle est dominé par la tendance aux scrupules et à l’inhibition affective. Cela se traduit par une indécision, qui nuit à l’action et est péniblement ressenti par le sujet.

Méticuleux, lent, asthénique, sérieux, la psychasthénie n’est pas spontané. Il est souvent d’un moralisme rigide et prône le perfectionnisme.

  • La personnalité évitante:

Cette personnalité se traduit par:

– Une hyperémotivité

– Une anxiété sociale souvent au premier plan

– Un sentiment infériorité, qui est permanent et renforcé par la moindre critique.

– Une hypersensibilité au rejet associé à une timidité.

  • La personnalité schizotypique:

Elle se caractérise:

– Des bizarreries  de comportement et de langage, avec gout prononcé l’ésotérisme et la parapsychologie.

– Des pensées folles et parfois hermétiques.

– Une préciosité dans le langage.

  • La personnalité masochiste:

Elle se caractérise par un besoin de punition permanent, traduisant une culpabilité inconsciente. Des traits de caractère masochistes peuvent exister dans toutes les personnalités mais l’individualisation de cette entité semble justifiée par la vie de certains sujets qui regroupe des conduites répétitives aboutissant à l’échec, la souffrance, que ce soit dans le domaine sentimental, professionnel ou social.

  • La personnalité hystérique:

Deux types de personnalité proches sont identifiés: la  personnalité histrionique et dépendante.

La personnalité histrionique: Elle est décrite avant tout chez la femme.Elle se caractérise par:

Le théâtralisme: l’hystérique cherche d’emblée à plaire, à attirer l’attention. Ses récits sont dramatisés. La pensée imaginaire remplace un réel vécu comme décevant et insécurisant.

La labilité émotionnelle peut correspondre à sa capacité à changer de rôle suivant l’ambiance.

L’érotisation des relations interindividuelle se traduit par un comportement de séduction. En fait, l’affichage d’une hyper féminité et d’une coquetterie aguicheuse masque son inhibition sexuelle et sa frigidité.

L’égocentrisme, elle est centrée sur elle et ses désirs.

L’avidité affective et la dépendance sont souvent au premier plan mais dans une relation ambivalente, capricieuse et factice.

La personnalité passive dépendante: Ces sujets se présentent comme des personnes soumises, incapables de s’affirmer dans les relations sociales ou de prendre des décisions. Ils ont un besoin constant de conseils et de réassurance sur leurs capacités.

 

 

Articles liés

Schizoïde
Les personnalités pathologiques: Diagnostic et conduite a tente
Psychologie perversion
Psychopathologie de l’adulte:La Psychose hallucinatoire chronique (PHC)
L’autisme : pathologie de la construction de l’interaction

← Article précédent: Article suivant:

Une réponse pour "Les personnalités pathologiques"

  1. Coco  1 novembre 2017 at 22 h 39 min

    bonjour,
    il me semble assez déconcertant d’associer l’homosexualité à une sexualité perturbée dans votre description de la personnalité narcissique. Votre propos me semble teinté d’un certain préjugé. Cordialement.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles