/*

La nuit de noces: mode d’emploi

Vous êtes ici : Accueil » Couple » La nuit de noces: mode d’emploi

images (3)Introduction :

La lune de miel est perçue dans l’inconscient collectif comme l’une des plus romantiques de notre vie. Après le plus beau jour de votre vie, cette nuit ne peut être que magique, oubliez la fatigue et en profitez. Nos conseils pour la réussir en pleine douceur.
De nos jours, la nuit de noces a perdu son sens original, ce pendant, beaucoup de jeunes couples accordent encore de l’importance à cette première nuit en tant que nouveaux mariés. Pour des raisons religieuses ou personnelles, certains choisissent de ne pas connaître de nuit intime avant la nuit de noces.

Pour ces personnes, la nuit de noces a toute son importance, puisque c’est leur première nuit intime où ils découvriront leurs corps et connaîtront leurs premières étreintes. , ce moment magique est le début de l’apprentissage de deux corps.

Préparez la nuit de noces :

Généralement, les couples choisissent de passer leurs nuit de noces dans une chambre luxueuse d’hôtel 4 étoiles, d’un château, dans un comping, une caravane ou tout autre lieu exotique, ou plus simplement dans le domicile conjugal. Si vous décidez de rester chez vous n’hésitez pas de préparer votre chambre à l’avance : un tapis de pétales, des roses sur le lit, un étalage de bougies, une bouteille de champagne bien fraîche.

La nuit de noces et la défloration  :

Autrefois, se marier vierge était la règle, les jeunes mariés attendaient la nuit de noces avec impatience, mais, cela devient moins fréquent à notre époque en occident.
Pour ceux pour qui cela serait néanmoins leur première étreinte, ce moment magique est le début de l’apprentissage de deux corps, nous vous conseillons d’en avoir discuté avant, en couple. En effet, cette nuit joue un rôle important dans votre future vie sexuelle.

La défloration  :

La défloration est la rupture de l’hymen par la pénétration du pénis dans la cavité vaginale. Après l’excitation sexuelle entraînant une lubrification adéquate, le pénis s’insère entre les petites lèvres écartant ainsi les parois vaginales. A 4 cm de l’entrée vaginale, le gland pénien appuie sur l’hymen entraînant sa rupture. Cette déchirure s’accompagne d’une douleur variable qui dure quelques secondes et d’un saignement.
En psychanalyse, la défloration n’a pas seulement pour conséquence culturelle de lier de façon durable la femme à l’homme; elle délie la femme aussi d’une réaction archaïque d’hostilité contre l’homme, réaction qui peut prendre des formes pathologiques se manifestant par des phénomènes d’inhibition dans la vie amoureuse du couple et à laquelle on peut attribuer le fait que les seconds mariages sont souvent meilleurs que les premiers. Selon Freud, la défloration remet la femme devant une réalité nouvelle, celle d’une relation possible avec l’homme. Les analyses de souvenirs des femmes sur leur premières fois démontrent “la profondeur du choc psychologique résultant de la perte de l’hymen”.

La jeune mariée et la nuit de noces :

Les femmes qui se marient vierges sont des femmes qui ont évité toutes relations sexuelles ou toute pénétration vaginale, sans être inactive sexuellement. Pour ces femmes, le manque d’expériences sexuelles peut engendrer une peur ou une anxiété, altérant ainsi la qualité du rapport sexuel.
La défloration, peut être vécue comme un acte inconfortable, ainsi que les premières pénétrations, ces douleurs ne sont pas une fatalité, pensez juste au plaisir que vous allez donner et recevoir à ce moment ; détendez vous et laissez vos sentiments vous guider. Vous pouvez, ainsi, érotiser votre nuit de noces et en ajouter du romantisme sans oublier de bien connaître son corps et de se familiariser avec la sexualité (anatomie, fonctions…)

Il est préférable que la femme aide son mari à la déflorer pour ressentir moins mal car suite à une pénétration rapide et brutale, les organes du vagin ne se relâchent pas et cela peut entraîner des douleurs.

La peur résultante de cette sensation empêche l’éjaculation vaginale, qui permet d’annihiler les effets de frottement entre le pénis et le vagin. Faute de cette sécrétion, cela fait mal à l’homme comme à la femme pendant le rapport. La participation de la femme diminue considérablement cette douleur et la transforme en jouissance. La défloration se fait la plupart du temps en position couchée, en sorte que la femme se couche sur son dos en pliant ses jambes et les écartant. L’homme se met sur elle et relève ses hanches pour que son pénis soit orienté vers le bas et du côté inférieur du vagin. L’hymen se distend alors et se déchire.
Après la défloration, la femme perd un peu de sang mais si la saignée continue, elle doit fermer les jambes et se coucher sur le dos sans bouger pendant un moment. Le mari doit s’abstenir d’avoir des rapports sexuels avec sa femme pendant au moins les deux jours qui suivent, en fonction de ses sentiments à elle, sauf s’il ressent qu’elle en a envie.

Les hommes et la nuit de noces :

La plupart des maris commettent deux grandes erreurs pendant la nuit de noces  :

Il accorde toute son attention à vouloir déflorer sa femme la première nuit, quelque soit le moyen ou la manière, pensant que cela est honorifique à sa virilité, et qu’autrement cela est honteux pour lui.

Le mari attend que sa femme admette sa virilité et accepte ce « viol » sans prémices ni moindre perte de temps. D’ailleurs, un mari impatient ne pourra que récolter répugnance et haine de sa part.
Le mari doit être doux et sensuel dans ses mouvements. Glissez des paroles douces et envoûtantes à votre femme, la cajolez et l’embrassez aux endroits sensibles de son corps, et passez votre main sur elle avec douceur et beauté jusqu’à ce qu’elle soit prête à faire l’amour. De longs baisers sur les joues et les lèvres, la poitrine et le cou … Le sentiment de jouissance et d’excitation traverse tout son corps et toutes ces galanteries érotiques, en caressant les parties érectiles, facilitent la relation sexuelle et les époux peuvent jouir. La femme ne doit pas rester passive et froide durant cette nuit si agréable. Le mari attend d’elle quelque chose et désire qu’elle réplique en comprenant ses sentiments et en échangeant son amour.

La précipitation et la brutalité de l’acte ne peuvent que causer la rupture du lien, car si l’homme attend et patiente, sa jeune femme aura le temps de se calmer, d’accepter la relation charnelle.
Cette première nuit ensemble doit fortifier les liens amoureux, et non pas une nuit de contrainte et de démonstration de virilité rapide et brutale. Le mari ne doit passer à l’acte qu’après avoir senti la disposition et l’envie de sa compagne. Les deux époux ne doivent pas exagérer durant la nuit de noce, ils peuvent se contenter de la défloration tout en se préparant pour les nuits à venir.
Certains maris sont incapables de déflorer leur femme la première nuit, résultant d’un désir froid ou d’une grande résistance de l’hymen. Ne dramatisez pas, et reportez ça à la nuit suivante.

Une défloration traumatique ou absence de défloration :

Le manque de communication dans le couple est le responsable des drames pendant la nuit de noces . Le faite d’évoquer ouvertement la sexualité les fantasmes, partager ses désirs, ses craintes et ses difficultés avec son partenaire permet au couple de se familiariser avec la sexualité et donc d’atténuer ses craintes.

La nuit de noces doit être préparée, pensée et parlée avant d’être vécue. D’une relation de confiance et d’un dialogue sans tabou naîtra le désir de partager cette expérience sans crainte ni appréhension.

Il ne faut pas dramatiser, la réparation étant possible dans la majorité des cas et ce, grâce à un suivi par des psy qu’il ne faut surtout pas hésiter à consulter, notamment quant le traumatisme de la nuit de noces cause des troubles sexuels tel que la frigidité chez la femme. Pour les sociologues, le handicap réside dans la conception de la société traditionnelle, gouvernée par le silence et le tabou, qui cultive les non-dits sur le sexe et s’enferme sur elle-même.

L’éducation sexuelle serait toujours, le meilleur moyen pour familiariser la jeunesse avec un domaine jusqu’ici ignoré.

Vidéo:  La nuit de noces: mode d’emploi

2 Responses to "La nuit de noces: mode d’emploi"

  1. sousou  14 septembre 2012 at 20 h 40 min

    qui ce passe entre deux couples mariee la nuit de noce sexuellement?

    Répondre
    • La rédaction  17 septembre 2012 at 13 h 47 min

      ça dépend des couples . En fait il est conseillé de planifier la soirée nuptiale avec votre partenaire, la préparation de la nuit de noces est très importante et mérite ample réflexion.

      Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié