Psychologie étayage: étayage psychologie

> > Psychologie étayage ; écrit le: 12 janvier 2012 par Hela modifié le 9 mai 2019

En psychologie du développement, l’étayage est une aide apportée au sujet par un individu plus capable, suite à une initiative prise par le sujet dans son activité. Cette aide vise à guider, soutenir et renforcer l’activité du sujet (voir Interaction de tutelle).

En psychologie clinique, la relation d’étayage désigne une modalité de relation d’objet caractérisée par la dépendance du sujet à l’objet ; celui-ci apparaît indispensable à l’équilibre psychoaffectif de l’individu. On parle également d’anaclitisme.

Étayage  pulsionnel

Selon la théorie freudienne, les pulsions sexuelles prennent naissance à partir des pulsions d’auto-conservation auxquelles elles empruntent leur source (zone du corps) et leur objet. Autrement dit elles s’étayent sur elles s’appuient sur elles pour apparaître. Le psychanalyste C. Dejours parle quant à lui de « subversion libidinale » pour qualifier ce processus d’étayage qui consiste donc en la transformation chez l’individu du corps de besoins (organiques) en un corps de désirs et de plaisirs (autrement dit, un corp érogène et sources de plaisirs sexuels ; voir Sexualité). Le terme de subversion suggère une opération de détournement de l’énergie du soma profit de la sexualité psychique.

← Article précédent: Psychologie état Article suivant: Psychologie éthologie et psychologie animale


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site