Psychologie désensibilisation systématique

> > Psychologie désensibilisation systématique ; écrit le: 12 janvier 2012 par Hela

Mise au point dans les années 1950 par Wolpe à partir de ses études sur les reflexes anxieux conditionnés par les sensations physiologiques et basée mm le principe de l’inhibition réciproque, cette méthode de désensibilisation consiste à induire un état de relaxation chez le patient et ensuite de lui faire évoquer et imaginer des situations de plus en plus proches de celles qu’il redoute. Ces situations sont présentées graduellement selon une hiérarchie établie par le patient lui-même. Un sujet phobique, par exemple, pourra d’abord s’imaginer l’objet de sa phobie comme étant loin de lui et ne rapprochant peu à peu. Il a été montré maintes fois que par la suite lorsque le patient est de nouveau réellement confronté à cet objet phobogène, alors ses réactions physiologiques sont nettement diminuées ainsi que son ressenti émotionnel négatif.

Lorsque la confrontation en imaginaire n’est pas graduée mais porte il emblée sur les situations ou objets les plus difficiles pour le patient, il est «lors commun de parler d’implosion. Le patient ressent alors généralement de l’anxiété et la relaxation est utilisée pour réduire cette sensation dans un bref délai, plutôt que pour permettre une confrontation avec absence de ressenti.

← Article précédent: Quelles sont les causes de la fatigue? Article suivant: Comment doper la mémoire ?


Une réponse pour "Psychologie désensibilisation systématique"

  1. didier  6 octobre 2012 at 19 h 01 min

    La désensibilisation systematique est-elle une approche cognitive ou humaniste ?

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site