Psychologie répétition

> > Psychologie répétition ; écrit le: 17 janvier 2012 par Hela

La terminologie actuelle est béhavioriste car ils ont beaucoup étudié le conditionnement, y voyant le mécanisme prototypique du fonctionnement associatif du cerveau. Le conditionnement classique est basé sur l’existence d’un arc réflexe : stimulus naturel (viande dans la gueule = réaction salivaire). Comme ce stimulus est actif sans condition préalable, les béhavioristes l’ont appelé « stimulus inconditionnel » (SI). La réponse (ou Im réflexe) est symétriquement appelée « réponse inconditionnelle ». Pavlov parlait de réflexe absolu.

La procédure du conditionnement consiste à présenter le stimulus neutre (SN), par exemple le son d’un métronome, et de le faire suivre très rapidement par le stimulus inconditionnel (viande dans la bouche). Au bout de nombreux essais (= répétition), la salivation va se déclencher seulement pour le son du métronome. Le son du métronome est devenu un stimulus conditionné (= SC, ou conditionnel). Tout se passe comme si, avec la répétition, le SC s’était « branché » sur l’arc réflexe. À l’exception des conditionnements aversifs (négatifs, douloureux), il faut de nombreuses répétitions, cinquante, cent ou plus. Il n’y a pas mémoire ou compréhension, le conditionnement est un apprentissage primitif, dont sont capables la plupart des animaux, même les plus primitifs comme les vers.

← Article précédent: Psychologie répertoire de shéma Article suivant: Psychologie représentation sociale


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site