Peur de l avion

> > Peur de l avion ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 20 octobre 2014

Peur en avion

L’avion est le moyen de transport plus sécuritaires, moins fatiguant et moins pénalisant. Certaines contraintes physiques du vol sont toujours désagréables et une bonne information peut être évité.

10% des voyageurs peur de l’avion et 30% des gens sont anxieux ou effrayés lors d’un voyage. Ce «stress plan’ caractérise un certain nombre de passagers ‘mal à l’aise’ avec l’idée que l’avion pour prendre place dans un malaise long-courriers causes peuvent aller de «la simple peur’ à surmonter un véritable calvaire. Parfois, phobiques, parfois anxieux, certaines personnes souffrent tellement qu’ils sont incapables de monter dans l’avion. Alors que certains parviennent à le faire, c’est avec inquiétude très grande, épiant la moindre turbulence ou le trou d’air en premier.

Sujets phobiques, certains sont ‘claustrophobique’, indépendamment du lieu où ils se sentent «piégés» ascenseurs, transport … D’autres inconvénients sont d’une phobie spécifique de l’avion.

L’anxiété parmi les passagers, certains se sentent particulièrement besoin de tout contrôler et ne supporte pas de ne pas pouvoir maîtriser totalement les différents paramètres d’un voyage en avion. D’autres ont vécu une expérience difficile lors d’un précédent voyage et ont développé une réaction d’anxiété.D’autres encore sont tout simplement anxieux et craignent que certaines phases de vol (décollage, les turbulences, les poches d’air …).

Pour aider tous les voyageurs qui souhaitent surmonter leur stress et de peur de l’avion, un programme original appelé ‘vol de familiarisation a été développé par Air France et 85% donne de bons résultats. Ce cours comprend plusieurs modules: l’information utilisée pour définir les attentes des participants, leurs besoins réels et les problèmes spécifiques auxquels ils sont confrontés. Le module de simulation est de réaliser un vol simulé dans un simulateur professionnel. Cette étape sera de sensibiliser les participants de l ‘«absurdité» de la peur ou la phobie. Le module d’évaluation est plus informelle et permet de revoir certains aspects personnels. Les anxiolytiques peuvent être utiles.

Les effets négatifs de la dépression barométrique sont réduites de pressurisation de l’avion. L’air provenant de l’extérieur est injecté dans la cabine par des compresseurs qui maintiennent altitude «artificiel» se situant entre 1 800 et 2 000 mètres. A cette altitude, l’hypoxie est minime, mais peut être aggravé si le tabagisme. L’expansion de cavités gazeuses est inconfortable (gaz intestinaux, etc.) Et exagérée par les boissons gazeuses et les aliments fermentescibles (légumes, lait, maïs, chou, poivre …).Les variations de pression dans la descente sont parfois douloureux: la douleur des sinus ou des oreilles, sensation d’oreille bouchée. Rarement, la survenance d’un otite barotraumatique lors d’une égalisation des pressions mauvaise. En effet, lorsque l’avion monte, le gaz dans l’oreille moyenne se dilate. L’excès d’air est évacué dans la gorge par la trompe d’Eustache. Lorsque l’avion descend du gaz dans le rétrécit oreille. La trompe d’Eustache se comporte comme valve unidirectionnelle et empêche l’air de l’arrière gorge dans le volume ear.The dans le oreille moyenne diminue, les parois de la trompe d’Eustache est collabent et empêcher l’air encore plus à passer. La rétraction du tympan est douloureux. Certaines manœuvres ouvrir la trompe d’Eustache et de promouvoir de remplissage d’air de l’oreille moyenne: déglutition, bâillement, mâcher un chewing-gum, la manoeuvre de Valsalva (expiration forcée dans le nez). Parmi les passagers endormis ou ne pratiquent pas ces manœuvres préventives, ou chez les patients avec un trouble de la perméabilité tubaire (rhume, allergies, etc.) Non traitée rétraction du tympan, jusqu’à la déchirure et l’otite moyenne aiguë plongeur.

Pour éviter les maux d’oreille qui se produisent pendant la phase d’atterrissage, quelques conseils à appliquer deux tasses couverts avec des serviettes trempées dans l’eau chaude sur les oreilles tout en faisant une manoeuvre de Valsalva.

Pour les rhumes, la thérapie vasoconstricteur nasal requis (Actifed, Deturgylone, Soframycin à naphazoline …). Un véritable oreille contre indique Voyage air.

L’air aspiré de l’extérieur vers le compresseur pour refroidir l’habitacle est toujours très sec (humidité autour de 10%). Cette sécheresse est inconfortable et il est conseillé de contacter les porteurs de lentilles yeux doux et hydrophiles les supprimer à partir du début d’un long vol. L’hydratation est recommandée au lieu abondante (boissons non-gazeuses et alcoolisées non). La température de la cabine est généralement froid et il devrait y avoir un pull ou un châle quand même la main vers les tropiques. Le bruit de la cabine de l’avion moderne ne doit pas dépasser 80 dB. Il est nocif pour l’oreille interne que porteurs d’aides auditives qui doivent retirer leur prothèse lors de l’embarquement.

Cette thrombose veineuse terme peut provoquer un arrêt cardiaque soudain d’une embolie pulmonaire survenant au cours de Voyage aérien long-courrier (vols de nuit très longue). Plusieurs facteurs favorisent la survenue de tels accidents. La stase veineuse en raison de la position assise prolongée, elle provoque un ralentissement du retour veineux et la compression des veaux. Cette situation est aggravée si les jambes sont crossed.Moreover, la position assise provoque également une gêne abdominale hypertension qui favorise la circulation sanguine.Les sièges à l’étroit dans la classe économique pourrait être un terrain fertile pour le développement de la stase veineuse, mais des cas similaires ont été décrits dans la première classe. D’autres facteurs tels que l’immobilité dans des conditions spéciales et Voyage: une hyperviscosité sanguine associée à une déshydratation due à faible taux d’humidité dans l’avion n’a pas été compensée par une hydratation adéquate. Ce phénomène est aggravé par la chaleur excessive, le tabagisme ou la consommation d’alcool.

Des mesures préventives sont essentielles. Petits exercices de gymnastique sur le siège sont faciles à atteindre: la contraction des petites et massages des mollets, la mobilisation etc pieds. Si l’allure régulière de tous les passagers de l’avion ne peut être recommandée, la descente s’arrête est une excellente occasion de se dégourdir les jambes!

L’hydratation régulière nécessite de boire un litre de liquide (non alcoolisé) toutes les 4 à 5 heures.Les ne pas fumer, porter des vêtements amples (pantalons serrés et des chaussettes ne) de ne pas gêner le retour veineux sont d’autres moyens utiles de prévention: éviter les ceintures, jeans, serrés manches. chaussures larges que les pieds de gonfler sans douleur.

La chirurgie correctrice de l’insuffisance veineuse n’est efficace que si elle est faite au moins deux mois avant le voyage. Le bénéfice de l’aspirine et un traitement antiplaquettaire doit être discuté avec votre médecin.Les héparines sont efficaces, mais réservée aux terrains veineuse à haut risque. Certaines compagnies aériennes vous conseillons d’utiliser 24 heures avant le vol aux médicaments utilisés comme thérapeutique anti-hémorroïdaire (veinotoniques).

Les incidents de vol sont rares. Il s’agit généralement (35% des cas selon Air France) d’un léger inconfort avec ou sans perte de connaissance brève en raison de l’angoisse du vol. Parfois (15% des cas), il est une condition traumatique survenue en raison des turbulences ou un accident. Environ 10% des incidents médicaux font partie d’une maladie cardiovasculaire chez les patients atteints de maladies cardiaques et digestifs représentaient 9% des cas (l’appendicite, l’obstruction, saignement gastro-intestinal …). La maladie représente 9% des interventions psychiatriques: convulsions, syndrome de sevrage chez les toxicomanes, attaque de panique aiguë, des états d’agitation. 5% des urgences en vol sont les maladies respiratoires, y compris un grand nombre de crises d’asthme.

l’équipage de cabine française est titulaire d’un certificat de sécurité et de sauvetage. Il dispose de deux trousses médicales dont la composition a été spécialement étudié et défini par la réglementation: une pharmacie de bord utilisé par le personnel navigant et une boîte de «docteur» pour les passagers des médecins.

Forum Santé Forum Psychologie Nutrition

Pour la plupart des gens, l’avion est la promesse d’un ailleurs … tandis que certains le considèrent comme une machine infernale qui conduit à une mort certaine. Pourquoi cette peur? Comment voler sans crainte?

Giulia Foïs

JuneThe plage, c’est demain. Ou presque. Pour Christopher, le cauchemar est immédiatement: ‘je vois quand je vais prendre l’avion, et je sens déjà l’angoisse augmente.’ La plupart du temps, il abandonne. Pendant sept ans, l’aéronef au sol, comme 10% d’entre nous. Pourtant, les moyens de transport plus sûr. Selon la psychologue Marie-Claude Dentan, à l’origine antistress centrale avions d’Air France, est particulièrement propice à toutes les fantaisies: «Les accidents sont si rares que spectaculaires, mais ils marquent la mémoire collective, une peur instinctive réveil.’

La peur est utilisée pour nous avertir d’un danger potentiel: il nous met en état d’alerte pour faire face à l’inconnu. ‘… Mais personne ne sait comment un avion, dit-elle Quand elle est secouée par la tourmente, on imagine qu’il peut tomber à tort« Intrinsèquement, le plan est troublante: «Tous nos guides sont en colère, affirme le psychiatre Dominique Servant Nous ne. plus la terre touche, il perd pied. Ces sentiments nouveaux sont uncomfortable.They sont alimentés par des images de crash d’un avion qui, à son tour, donner lieu à l’émotion.«La grande inquiétude toujours imaginer le pire, n’importe où, pour calmer leurs craintes, Marie-Claude Dentan repris. C’est l’inattendu qui leur fait peur.’

Échec de contrôle où tout nous échappe: les vols spatiaux, nous nous en remettons à une étrange machine et qui ce pilote inconnu. «Nous sommes dans l’impuissance totale, note l’analyste Irene Diamantis. Dès que la porte se ferme, il n’y a pas de retour en arrière. Les feux imaginaires en raison de l’irréversibilité.’ Anxiété a pris de l’altitude pour gagner le sommet, les phobies, qui peut prendre plusieurs formes: la phobie spécifique (focalisé sur le plan), la claustrophobie (peur des espaces clos) ou l’agoraphobie (peur des espaces ouverts et la foule). ‘Contrairement à l’angoisse ici, le discours rationnel a perdu tout impact, dit Dominique Servant L’excitation atteint son point de saturation:.. Il n’y a plus de place pour la pensée’ Nous ne trouvons plus les mots pour apprivoiser la peur et son objet: nous avons régressé à un stade infantile.

← Article précédent: Perte de poids Article suivant: Peur en avion


Une réponse pour "Peur de l avion"

  1. Laurent_P  25 juillet 2012 at 11 h 27 min

    Pour info il y a des prises en charge très efficaces qui existent, sur Paris je connais par exemple le Centre de Traitement de la Peur de l’Avion, il y a aussi le stage Air France qui est bcp plus cher, et aussi un organisme à Thiais.
    Je vous conseille de vous renseigner si la peur de l’avion devient andicapante pour vous, des solutions existent !

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site