Perte de poids

> > Perte de poids ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 20 octobre 2014

Perte de poids

Ces dernières années, le nombre de nouveaux cas a augmenté de façon spectaculaire dans les pays en développement en raison de la propagation du dépistage du cancer, qui peut prendre encharge la maladie à un stade précoce.

Très souvent, le cancer de la prostate se développe sans aucun symptôme. Contrairement à la forme bénigne (adénome), le cancer se développe à la périphérie de la prostate loin de l’urètre. Ce n’est donc que rarement responsable de troubles urinaires.

À un stade très tardif, il peut être responsable de douleurs à l’anus et du rectum (compression du rectum) ou colique néphrétique (compression ou l’invasion d’un uretère).

L’acte important de la consultation dans le cadre du dépistage de ce cancer est le toucher rectal. Typiquement, la prostate contient alors une ou plusieurs nodules durs, dont les contours sont irréguliers.

Un toucher rectal normal n’élimine pas la présence d’un cancer dans le cadre d’un certains cancers stade précoce ne sont pas palpables, et d’autre part la DRE n’examine pas la totalité de la glande.

Un nutritionniste et un psychiatre ont uni leurs efforts pour traiter les troubles de l’alimentation. Pour eux, il est urgent de repenser notre relation à la nourriture:un régime restrictif, pilules ou anneau gastrique peut aider à résoudre ces troubles.Au contraire, nous devons retrouver le goût, le désir, le plaisir de manger sans se concentrer sur les livres. Et n’oubliez pas que notre corps porte les cicatrices de nos vie.Voilà pourquoi il est préférable de répondre aux problèmes de poids, de s’orienter vers une prise en charge globale qui combine les principes de la nutrition et la psychologie, et tient également compte de la génétique. Un excellent point sur la question.

← Article précédent: Personnalité star Article suivant: Peur


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site