➔ PSYCHOLOGIE

Psychorigidité

Vous êtes ici : » » Psychorigidité ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 17 octobre 2014

 Psychorigidité

En France, nous décrivons les personnalités pathologiques en fonction de la maladie à laquelle ils ressemblent, ils imitent dans un mineur ou qu’elles sont implicitement appui sur le terrain.

Ces classifications utiliser différents jeux de caractères qui cherchent à définir un groupe particulier d’individus dont la personnalité profil est observée avec une fréquence élevée.

C’est une personnalité qui se distingue de la paranoïa pathologique. La paranoïa n’est pas systématisé déficit délires chroniques dans le mécanisme d’interprétation, il appartient à la sphère de la psychose, ce qui n’est pas le cas de la personnalité paranoïaque.

Le plus paranoïaque et délirant jamais les individus deviennent par leurs difficultés sociales et relationnelles sans aller voir le médecin tout simplement intimider leurs obligations familiales et professionnelles.



Pour de nombreux psychiatres, la pathologie de la personnalité schizoïde montre un graphique et une prédisposition à la psychose schizophrénique. Pour d’autres, il est déjà une forme mineure de la psychose.

personnalité schizoïde combine la froideur et la pauvreté affective, l’évitement des relations sociales et les contacts avec l’environnement extérieur, l’isolement, une nonchalance, un en-tête

– Le cabotinage et théâtralité: la femme hystérique cherche à attirer l’attention sur elle.expressions émotionnelles sont dramatisés. L’excitation, l’intensité des réactions émotionnelles sont constantes. La pensée est un rôle imaginaire. La dépendance affective, la puérile, troubles de la sexualité font partie de la table.

personnalité phobique se caractérise par une hyperactivité, l’évitement des situations interpersonnelles (timidité, inhibition, trac), vol vers l’avant et l’hyperactivité.

Il est un moraliste scrupuleux proie à des crises de conscience et la culpabilité. Il est fatigué le matin. Traits anal (Freud) sont à l’ordre, la parcimonie et de l’obstination.

Ils s’élèvent à l’existence de l’instabilité, l’impulsivité et trouble des conduites sans que ces traits sont liés à une structure psychotique ou névrotique de la personnalité ou une maladie mentale.

La cause de trouble mental est inconnue. Les facteurs génétiques et de la famille impliqués ainsi que les facteurs environnementaux (famille séparée, répétées investissement dans les enfants, la famille d’alcoolisme chronique …). Les difficultés de l’adaptation des déséquilibrés et souvent commencer très tôt dans l’enfance, l’entourage a remarqué une instabilité motrice, l’agressivité envers les pairs, les crises, les bagarres, les fugues.

Les troubles émotionnels, couplé avec des défauts de l’attention, rapidement conduire à des problèmes de l’éducation spéciale tandis que l’intelligence est normale.

Le déséquilibre est évident à l’adolescence: fugues, vagabondage, abus de toxiques activité sexuelle anarchique, la délinquance mineure répétitive.

Le (combats vol, la fraude, …) médico-légales sont répétées impulsif, téméraire, indépendamment de l’expérience précédente.

Ce concept se réfère à des patients qui oscillent constamment avec les limites de la névrose et la psychose sans symptômes de névrose être durable et sans décompensation délirante.

Les symptômes sont très variés. La tendance générale à l’impulsivité, l’instabilité, la dépendance, les troubles sexuels et le comportement alimentaire, le comportement de dépendance vis-à-vis le comportement antisocial toxiques sont des constantes. Anxiété, dépression sont fréquents.

Définition de Psychorigidité:

Une personne psycho est généralement perçue comme froide, logique, carthésienne désespérément raide et dépourvu d’imagination, l’impulsivité et des sentiments.

En psychologie, psychorigidité fait partie des mécanismes de défense des personnalités obsessionnelles.Les autres traits de caractère principal d’être le perfectionnisme obsessionnel (tous les détails doivent être étudiés, planifiés, testés), de l’ordre (tout doit être rangé et organisé), la nécessité pour le contrôle et la maîtrise, la rigueur morale (pas de violation de la loi, les règlements, les calendriers doute …), (toute décision soulève des questions, des hésitations et scrupules).

Le trouble de la personnalité paranoïaque est un état de suspicion généralisée de méfiance envers les autres, dont les intentions sont interprétées comme la tendance actuelle est de considérer malevolent.The qu’il existe un continuum de la normalité aux formes graves de la paranoïa à travers la personnalité paranoïaque. L’être humain normal peut à un moment donné, mettre dans l’isolement de ces symptômes, qui peuvent alors être compris comme la défense labile et réactive contre l’anxiété.Chez certaines personnes, cependant, des traits de personnalité paranoïaque se rigidifient, réglé une maladie chronique et à la fin des souffrances ou de gêne pour l’environnement. Ceci est connu comme trouble de la personnalité paranoïaque. Si un délire s’installe, il est appelé paranoïa.

Caractéristiques psychopathologiques

Le trouble de la personnalité paranoïaque est une forme un minimum et un fonds de développement de la paranoïa. Il existe des formes si doux de leurs symptômes: l’hypertrophie de l’ego avec une surestimation de soi et des autres. Little émotionnelle, le patient sera rationnelle. Toutefois, nous notons la fausseté de l’essai, un manque d’autocritique, un raisonnement logique est prêt, mais en s’appuyant sur un parti pris a priori, hors de leur context.Also globaux visés psychorigidité psycho ou de la pensée: le patient n’accepte pas l’argument de l’extérieur , qu’ils soient positifs ou négatifs.

Feed méfiance et la susceptibilité en attente d’être trompé par d’autres. Cette attitude peut finalement entraîner directement la tromperie ou le secret de la part de l’entourage, qui à son tour justifier les soupçons … Le manque de compréhension du patient, ne se remet pas peu inquiet, cache ses sentiments de peur qu’il pourrait être utilisé contre lui.

Un type particulier de personnalité paranoïaque de la personnalité sensorielle

C’est une personnalité de type paranoïaque caractérisée par un sens élevé des valeurs morales, l’orgueil (haute estime de soi, ce qui conduit à se considérer comme jamais suffisamment reconnu à sa juste valeur), hyperesthésie causé une vulnérabilité relationnel important dans les contacts sociaux, et une tendance à l’auto- critique, douloureusement internaliser l’échec et la sensibilité. Pas trouvé une hypertrophie de l’ego, ni présent quérulent dans d’autres personnalités paranoïaques.

Soins et objectif de traitement

Le trouble est diagnostiqué relativement faible et difficile à traiter: comme son plus évident, il conduit le sujet à croire qu’il se porte très bien, et que d’autres sont responsables de son malheur.Nous mettrons la gestion orientée vers la lutte contre le sentiment constant d’insécurité, le développement de l’empathie, de sorte que le sujet sait mieux d’aller à la place des autres et d’adopter des perspectives différentes.

← Article précédent: Psychologue pour enfants Article suivant: Psychose

Une réponse pour "Psychorigidité"

  1. Danielle NEWMAN  24 août 2018 at 10 h 27 min

    La traduction svp!!!!!!

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles