Le Toc

> > Le Toc ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 12 novembre 2014

Le trouble obsessionnel compulsif ou encore communément appelé TOC

C’est un trouble anxieux caractérisé par l’apparition récurrente de pensées intrusives liées ou non à une phobie. Ces pensées dites obsessions génèrent des angoisses qui, selon certaines théories psychiatriques, seraient la cause des compulsions que l’on observe aussi chez ces malades. Ces compulsions sont des séries de gestes reconnus comme irrationnels par le malade mais néanmoins répétés de façon ritualisée et envahissante parfois jusqu’à la mise en danger de sa propre vie.

Symptômes du trouble obsessionnel compulsif:

Les troubles obsessionnels compulsifs se manifestent sous plusieurs formes. Les symptômes sont proches de ceux du syndrome dépressif avec trouble de la personnalité, anxiété et expression d’une phobie.

Les troubles débutent le plus souvent vers l’adolescence ou chez un jeune adulte.

Les manifestations sont très variées, et s’expriment typiquement dans la mise en œuvre d’actions rituelles.

Le lavage

Trouble d’origine phobique qui pousse un individu à devoir nettoyer et à se laver en permanence, par peur de contamination, de souillure ou de salissure en tout genre. Il peut dans certains cas provenir d’hypocondrie.

La vérification

Trouble qui consiste à vérifier plusieurs fois de suite un fait ou une action qui pourrait avoir un effet négatif. Par exemple, vérifier les robinets de gaz, les portes, la lumière plusieurs fois.

Phobie d’impulsion

Trouble phobique des personnes ayant peur de passer à l’acte, de perdre le contrôle de soi ou de faire quelque chose contre leur gré sans s’en rendre compte.

Peur de tuer quelqu’un

Peur d’être violent avec quelqu’un

Peur de se suicider

Peur d’incendier

Peur de casser

Peur de voler

Peur que des mots nous échappent

Le syndrome de lenteur primaire

Syndrome rare qui entraîne une lenteur excessive dans la réalisation de certaines actions de la vie quotidienne.

La syllogomanie

Personnes collectant plusieurs types d’objets et ayant de la difficulté à s’en débarrasser.

Les TOC d’ordre

Personnes obsédées par la symétrie, l’ordre et le rangement.

Les compulsions cachées

Les compulsions mentales caractérisent tous les TOC n’entraînant aucun rituel se manifestant par une action physique, tout est mental

Se répéter sans cesse des phrases

Se répéter sans cesse un ou plusieurs mots, nombres…

Calculer incessamment, additionner, retrancher…

Pensées blasphématoires

Images ou pensées perverses à propos de la sexualité

Insultes mentales à l’égard de personne que l’on aime ou avec lesquelles on est en train de discuter

La rumination

La rumination se caractérise par un ressassement permanent d’idées dans sa tête. Ruminations les plus courantes :

Peur d’aller en prison

Peur d’être homosexuel ou de ne plus l’être

Peur de ne plus aimer quelqu’un

Peur d’être pédophile

Peur d’agresser physiquement quelqu’un

Questionnements méta-physiques permanents

Autres symptômes

Masturbation excessive sans plaisir

Compulsion incontrôlable à consulter des sites internet pornographiques

Peur d’avoir la diarrhée

Peur de vomir

Troubles du comportement alimentaire

S’arracher des mèches de cheveux, des cils ou des sourcils

Se triturer, se gratter les imperfections du visage ou du corps

Se ronger les ongles

Achats incontrôlés et excessifs

Peur d’avoir un TOC, qu’un TOC revienne

Avoir peur de toucher certaines choses lorsqu’on passe devant

Toucher certaines choses un nombre de fois pair ou impair

Déplacer et replacer des objets

Éviter de marcher sur des lignes au sol

Le comptage

Traitements

Traitements cognitifs, comportementaux et pharmacologiques

Psychothérapie cognitivo-comportementale :

Il s’agit de l’approche la plus souvent recommandée pour le traitement de ce trouble. Elle repose sur l’exposition répétée et contrôlée aux stimuli anxiogènes, permettant ainsi au patient de reconnaître le caractère transitoire de l’anxiété et la non sédation par son comportement de TOC.

Psychopharmacologie d’antidépresseurs, de type inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine . Ce sont les traitements médicamenteux préconisés. Des anormalités dans les parties du cerveau, notamment un déséquilibre du sérotonine et dopamine, pourraient contribuer aux TOCs.

← Article précédent: Le stress Article suivant: Les phobies


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site