Le syndrome de Diogène

> > Le syndrome de Diogène ; écrit le: 23 mars 2012 par Momo Z modifié le 18 novembre 2014

Définition

Un syndrome peu connu et rare qui n’affecte qu’un pourcentage très réduit voire insignifiant. Le syndrome de Diogène est un trouble comportemental conduisant à des conditions de vie très difficile. Cela commence par l’accumulation de tout type d’objets qui finissent par atteindre des volumes démesurés. L’habitation finit par ressembler à un dépotoir.

La peur de manquer de quoi que ce soit est sans doute à l’origine de ce comportement.

Le commencement

Des journaux, revues, magazines et même courriers publicitaires ne sont pas jetés sous prétexte qu’ils seront lus ou comportant un article intéressant ou des mots-croisés à faire.

Des vêtements usés, déchirés, démodés et de tailles inadaptés seront laissés sous prétexte qu’ils seront raccommodés, rapiécer ou serviront de chiffons.

De la nourriture achetée en promotion dont la date est déjà périmée ne sont pas jetés sous prétexte que seule une partie est abîmée. Ça servira éventuellement à faire une compote.

Même les objets cassés, verres, assiettes, vases, bibelots, montres, tableaux, ou même rouillés ne seront pas jetés aussi, le Diogène affirmera qu’il les réparera et nettoiera.

Certains Diogènes affirmeront que c’est un souvenir, que ça rappelle un bon moment, une amitié, un voyage, une excursion ou même un souvenir d’enfance qui lui est très cher.

Le point de non retour !

Tout est stocké à la pêle-mêle, le rangement se fera plus tard mais qui ne se fera jamais. Pas étonnant de trouver des vielles chaussettes dans la cuisine et une vielle marmite dans la chambre à coucher. Impossible de nettoyer voire même dépoussiérer, pas par fainéantise mais comment car tout lieu est submergé d’affaires ou d’objets. La salle de bain qui ne l’est plus finira par ressembler un grenier jamais rangé et même l’évier de la cuisine peut-être utilisé pour le rangement.

Saleté, poussière et moisit s’installent en maître des lieux et attention le Diogène ne peut admettre de critique car pour lui c’est son affaire dont il va s’en occuper. Quand ? Seul Dieu le sait.

Le Diogène pourrait atteindre à stade très élevé en admettant de passer la nuit dans sa voiture vu qu’aucun endroit n’est plus accueillant pour la nuit suite aux différents entassements.

Peut-on être élevé dans cet environnement ?

Probablement oui car le Diogène évolue dans le temps et les trucs à ne pas jeter s’accumulent au fil du temps. Les enfants grandissants dans cet environnement ne constatent l’étrangeté qu’après coup.

Le comble est que le Diogène pourra se comporter normalement en dehors de son chez soi, son environnement perso, là où il se sent maître incontesté.

Est-ce curable ?

Le patient doit être convaincu de devoir consulter un spécialiste dont le seul objectif serait de le persuader d’entamer un rangement en éliminant au fur et à mesure tout superflu. Il faudrait que le côté sentimental soit revisité pour arriver à écarter tout ce qui a été amassé comme souvenir ou des trucs qui rappellent quelqu’un.

Ce mode de vie est surréaliste et éventuellement dont la majorité ne se doute pas de son existence mais dont quelques personnes souffrent et font souffrir leurs proches.

Vidéo : Le syndrome de Diogène

← Article précédent: Pourquoi dépensons-nous notre argent ? Article suivant: A l’ occasion de la journée mondiale de l’autisme: Nouveautés en matière de l’ autisme, la prévention semble une perspective d’avenir.


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site