/*

Argent et éducation : L’argent, pouvoir et puissance

Vous êtes ici : Accueil » Développement personnel » Argent et éducation : L’argent, pouvoir et puissance

images (1)Notre société a toujours entretenu ce mythe de l’argent associé à la puissance, au pouvoir. Il est impossible de séparer, dans l’histoire des nations, les notions de pouvoir et d’argent. De tout temps, les gouvernants se sont tournés vers ceux qui détenaient la fortune. Aucun pouvoir ne peut s’exercer sans puissance financière. La richesse est recherchée comme moyen de diriger le monde. Les sinistres évènements du 11 septembre 2001 en sont un exemple : les États-Unis ont été attaqués dans ce qui représente le symbole de leur puissance : le quartier des affaires et de la finance de Manhattan.

À l’échelon individuel, le pouvoir que procure l’argent peut représenter à lui seul un objectif de vie. Beaucoup d’entre nous succombent aux charmes de ces privilèges et en deviennent esclaves. Le succès des émissions ou des magazines étalant les richesses des personnalités du spectacle ou des affaires en est la preuve. Si, pour certains, la vie des gens riches permet de rêver en s’imaginant dans le luxe d’un nabab ou d’une star, pour d’autres, c’est surtout l’attrait de la puissance qui agit. Combien de parents encouragent leur progéniture à réussir, moins pour se rassurer que par esprit de revanche ?

Les enfants sont très tôt initiés à cette idée. À l’école, les gosses de riches se repèrent vite. Leurs vêtements de marque, les voitures de leurs parents, le montant de leur argent de poche ne manquent pas de susciter envie, jalousie et fascination. Depuis une trentaine d’années, ceux qui font la mode l’ont bien compris. Fini les pantalons de tergal ou les jupes plissées que tout le monde portait au collège. Maintenant, les adolescents s’habillent tout aussi uniformément, mais « avec des marques », au grand dam des portefeuilles parentaux. Et malheur à celui qui ne peut suivre ! Il est pauvre, il est mis à l’écart du groupe. Dès son arrivée à l’école primaire, le jeune enfant se trouve confronté à cette réalité. D’emblée, il perçoit la domination qui s’exerce dans le monde des adultes en observant les parents de ses petits camarades et les siens. Au travers des remarques ou commentaires entendus dans les conversations entre adultes, il est obligé de ressentir cette hiérarchisation des gens selon leur profession et leur richesse.

L’argent occupe une telle place chez certains d’entre nous qu’ils ne peuvent manquer d’en transmettre à leurs enfants des représentations qui se révéleront néfastes pour leur existence. Il est primordial de prendre conscience des effets de notre éducation dans ce domaine lorsqu’un rapport particulier à l’argent s’est installé. C’est bien souvent un temps nécessaire avant la mise en place d’une thérapie. Nous imitons les attitudes et les points de vue des nôtres. Si cette imitation nous convient, nous vivons sans difficulté. Dans le cas contraire, nous ressentons des tensions psychiques et un mal-être souvent communicatif. D’autres adoptent des « contre-scénarios », les obligeant à toujours agir à « l’encontre de… », ce qui n’est pas sans générer des conflits intérieurs et un état de pression constante bien inconfortable. Il est essentiel de prendre conscience, en tant que parents ou futurs parents, de quelle manière nos comportements face à l’argent peu­vent ou pourront influencer nos propres enfants. Il n’est jamais trop tard pour corriger nos attitudes déviantes.

 

Vidéo : Argent et éducation : L’argent, pouvoir et puissance

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié