Les réseaux sociaux

> > Les réseaux sociaux ; écrit le: 5 juillet 2012 par Momo Z modifié le 28 juillet 2018

Préambule

Un engouement pour ce fléau du 21ème siècle ressemblant à une ruée vers un paradis certes virtuel mais captivant. Beaucoup de gens passent un temps fou à tchater, à naviguer ou à surfer sur le net à travers des réseaux sociaux sans frontières ni contraintes.

Etant petits, on adoraient les histoires des mémés, les comptes de fées et les histoires étranges, l’irréel nous épataient déjà, ce qui a été échangé par le virtuel.

Au jour d’aujourd’hui, trois personnes vivants sous le même toit muni chacun d’un ordi ou PC ou laptop sont souvent connectés qu’ils ne se voient presque plus.

C’est quoi les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont multiples et diversifiés, on y trouve réponses à nos questions spécifiques, on y découvre les histoires d’autres et on y fait aussi des rencontres.

Ces sites à rencontres sont indéniablement les plus visités. Une aubaine pour certains et un piège pour d’autres. Une perte de temps pour les uns et une drogue pour d’autres. Une source d’informations pour certains et une base d’intox pour les autres. Mais qui sont les uns et les autres. Les plus jeunes répondront les vieux jeux alors que les vieux les craignent par expérience ou les considèrent comme un fléau nuisible engloutissant toute personne dans un monde virtuel dangereux ou la limite détachant l’être humain de la réalité.

Pourquoi cet engouement ?

Etant timide ou craignant le contact direct ou manquant de temps, on se connecte pour faire des rencontres. Sur ces sites, tout le monde est beau, tout le monde est gentil et on trouve le temps de répondre en réfléchissant longuement en prétextant une éventuelle lenteur de connexion. Les distances séparant le logis du lieu de l’activité, la facilité de commander n’importe quoi de chez soi et aussi les risques encourus de traverser certains quartiers le soir font qu’une majorité préfère être tôt chez elle et l’environnement virtuel qui les attend fait oublier le fait de vivre seul, de na pas avoir trop de contact, de mieux gérer son budget et de ne pas céder à la tentation des veillées tardives à risque et coûteuses comme si sur le net on ne risque rien.

Les risques

Au minimum, on se fait avoir en croyant être en contact avec la personne parfaite de nos rêves alors que c’est faux (trop gros, trop petit, trop grand, trop pauvre, trop laid, etc…). Ce risque n’engendre qu’une déception qui a aussi coûté du temps.

Sur ces réseaux comparables aux espaces publics, il n’y a pas que des gens simples, honnêtes et pleins de bonne volonté, il y a aussi les profiteurs, les sociopathes, les chasseurs, les détraqués, les pédophiles et les obsédés. Le monde est fait de tout. Y a-t-il des critères de contrôles mis à la disposition des tchateurs ? Bien sûr que non, à moins que la connexion se fasse par ADN et les gouvernements ont d’autres chats à fouetter pour trouver le temps de s’occuper de 2 tchateurs consentants.

Comment peut-on expliquer que tout n’est pas vrai, comment peut-on convaincre un être souffrant de la solitude qu’il n’y a pas que des êtres féeriques, idem pour les vielles filles et les célibataires pas encore endurcies.

Combien nous manque le temps des promenades, des présentations, des rencontres fructueuses et des mariages arrangés

Vidéo: Les réseaux sociaux

← Article précédent: Mise en place d’un bon système récompenses-punitions Article suivant: Argent et éducation : L’argent, secret de famille


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site