Contre la violence

> > Contre la violence ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 9 février 2015

Contre la violence

Il est proposé que le culturalisme, comme une philosophie valorisant toute caractéristique institution d’une culture de respect de toute la culture en soi, constitue un obstacle majeur idéologiques de l’examen préalable ainsi que la remise en cause de la persécution de genre.

Ce qui est considéré comme de la persécution de «l’extérieur» par les agences humanitaires internationales, par exemple, est le plus souvent vu dans le pays lui-même mais aussi à l’étranger, comme des «pratiques traditionnelles» ou «caractéristiques culturelles’: les mutilations génitales féminines (excision et infibulation .. .), les mariages forcés, crimes d’honneur persistent et pour le compte de ces critères, tandis que d’autres femmes sont soumises à l’avortement, la stérilisation ou la grossesse forcée, ainsi que la violence domestique et d’autres sont persécutés à cause de leur orientation sexuelle ou leur choix de mode de vie trop ‘ moderne. ‘

Définition violence
La violence est une agression et une expression de force physique ou verbal contre un ou plusieurs individus.
Pour la philosophe Blandine Kriegel, la violence est « la force déréglée qui porte atteinte à l’intégrité physique ou psychique pour mettre en cause dans un but de domination ou de destruction l’humanité de l’individu. » La violence est ainsi souvent opposée à un usage contrôlé, légitime et mesuré de la force.
Nous pouvons distinguer plusieurs types de violence sont distinguées. Leurs définitions ,cependant, continuent de varier selon les époques, les milieux, les lieux, les évolutions sociales, technologiques etc.

La femme face à la violence conjugale
La violence conjugale est un processus évolutif au cours duquel un partenaire exerce, dans le cadre d’une relation privilégiée, une domination qui s’exprime par des agressions physiques, psychologiques, sexuelles, économiques ou spirituelles.
Plus de 2.000.000 de femmes victimes de violence conjugale en France. 400 meurent sous les coups de leur conjoint chaque année, soit plus d’une femme par jour …(Droit de Savoir, mars 99, TF1).

Douces violences
Des gestes maladroits et incongrus, des jugements de valeurs, des paroles blessantes, des a priori répétitifs qui mettent l’enfant en «situation d’insécurité affective ».
Bien que l’adulte n’a pas conscience de ce qu’il est en train de faire et de développer en l’enfant ; pourtant ce dernier subit ces actes irréfléchis et inadéquats comme une « douce violence ».
Pour les professionnels , les douces violences donnent l’impression de maîtriser les comportements de l’enfant et se raccrochent au « on a toujours fait comme ça », comme si les routines permettaient de ne pas se poser trop de questions.

La violence verbale
La violence verbale est la plus fréquente de toutes les formes de violence et c’est aussi la forme de violence la plus destructive car elle ronge peu à peu votre estime personnelle et est utilisé par l’agresseur pour vous contrôler et contrôler vos émotions. En gros, il y a quatre formes d’agressions différentes, et chacune demande une réaction différente, une autre contre-stratégie.

Violence policière
La loi autorise la police à employer la force dans certaines situations (arrestations, évasions, flagrant délits, etc.).
Le terme de « violence policière » est utilisé par la plupart des médias pour désigner des violences dites « illégitimes », c’est-à-dire qu’elles ne sont pas nécessaires ou exagérées. ce cas est alors appelé « bavure policière ».

Violence en milieu scolaire
Actuellement, la violence touche toutes les couches sociales. Elle a tendance à envahir toutes les structures et en particulier l’école.
Malheureusement de nos jours l’éducation prend une tournure particulière: celle de la violence en milieu scolaire . Cette mutation dans le rôle de l’école implique un dysfonctionnement dans le système éducatif et sur le comportement de chaque partenaire dans ce système.

La violence domestique
La violence domestique est la violence au sein du couple. C’est un processus évolutif au cours duquel un partenaire exerce, dans le cadre d’une relation privilégiée, de domination s’exprime par l’agression physique, psychologique, sexuelle, économique ou spirituelle. La violence domestique a des conséquences graves pour les victimes et pour leurs enfants.

Violence sexuelle
La violence sexuelle représente un problème de société touchant un grand nombre de personnes dans le monde.
De nombreux facteurs accroissent le risque de violence sexuelle. Ceux-ci influencent non seulement sur la probabilité du viol mais aussi sur les réactions qu’il provoque.

← Article précédent: Contrat de travail Article suivant: Convention de divorce


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site