L’anorexie du nourrisson

> > L’anorexie du nourrisson ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 19 novembre 2014

Introduction

L’anorexie chez le nourrisson est relativement fréquente puisqu’elle n’est pas visible et donc peut s’installer se développer sans que les parents soient particulièrement alarmés .

L’anorexie du nourrisson concerne l’enfant âgé de 3 à 24 mois. Sa gravité, en terme de durée et d’intensité, est limitée.

On peut distinguer néanmoins deux types d’anorexie chez le nourrisson: L’anorexie commune et l’anorexie sévère.

.

.

L’anorexie commune

Le premier type se traduit sous la forme d’un refus de s’alimenter et est engendré le plus souvent par des causes banales tel qu’une poussée dentaire ou encore l’arrivée d’un frère ou d’une sœur .

Malgré que cette anorexie se traduit par un refus de se nourrir néanmoins on constate que le nourrisson grignote durant la journée et accepte même de boire des liquides .

.

.

Les parents peuvent utiliser des moyens ludiques pour détourner l’épisode de l’alimentation en un jeu .Cependant, l’utilisation de l’intimidation n’est d’aucun secours , au contraire elle aggrave le conflit.

L’examen clinique du nourrisson permet d’éliminer une éventuelle maladie organique grave ou de mettre en évidence des pathologies pouvant être prises en charge médicalement.

.

.

Par ailleurs ,la prise en charge thérapeutique de ce type de problématique liée au refus de s’alimenter passe par une dédramatisation de la situation et souvent les consultations chez un médecin généraliste ou un pédiatre sont suffisantes.

De façon générale les anorexies communes ont une évolution favorable à condition qu’elles soient prises en charge rapidement.

.

.

Progressivement la prise de poids redevient normale alors qu’au départ elle était faible.

L’anorexie sévère

L’anorexie sévère est beaucoup plus rare mais plus dangereuse et est susceptible d’apparaître quelques jours après la naissance.

.

.

Au cours de cette affection le nourrisson présente un retard pondéral important objectivé par la cassure de sa courbe de croissance. Le retard moteur se révélant par un ralentissement de l’apprentissage des gestes qui sont normaux chez un autre nourrisson du même âge.

Dans le cadre de l’anorexie sévère il est nécessaire d’envisager trois diagnostics.

.

.
  • L’anorexie commune mal diagnostiqué et susceptible de se transformer en anorexie sévère.
  • L’anorexie sévère survenue suite à une maladie organique . De ça fait le refus de s’alimenter n’entre plus dans le cadre de troubles du comportement mais plutôt dans celui de l’absence de goût de manger lié à une véritable pathologie.
  • L’anorexie sévère en tant que résultat d’une véritable perturbation psychologique et neuropsychologie grave.

L’anorexie sévère du nourrisson doit être traitée soigneusement pour éviter toutes complications et une évolution parfois fatale .

Vidéo:  L’anorexie du nourrisson

← Article précédent: Immigration assimilation Article suivant: Anorexie du nourrisson


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles