Un savoir – vivre de circonstance : L’attente

> > Un savoir – vivre de circonstance : L’attente ; écrit le: 26 décembre 2013 par imen modifié le 7 novembre 2014

Toujours interminable, elle devient insupportable lorsque le responsable, ou présumé tel, reste indifférent. Qu’il s’agisse d’une compagnie d’aviation ou de l’épicerie du coin, l’attente et encore plus la file d’attente doivent se gérer avec attention et égard pour les victimes.

La mauvaise attitude

Rester derrière le comptoir, à bavarder avec votre collègue ou à téléphoner. Toute activité de votre part est vécue par ceux qui attendent comme une provocation.

Et la bonne

Ne fuyez pas le regard de ceux qui sont condam­nés à attendre. Souriez, manifestez votre compré­hension !

.

.

Vous vous levez et remontez, à intervalles réguliers, la file d’attente, ou vous vous rendez dans la salle d’attente.

S Donnez régulièrement des informations et annoncez les délais d’attente.

.

.

Expliquez le retard et rassurez.

Distribuez bonbons, imprimés et tout ce que vous pouvez avoir à offrir.

.

.

Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour gagner du temps et notamment demandez aux personnes concernées de préparer (si nécessaire) les documents à fournir. Rien de pire que d’avoir attendu des heures à la mairie et de s’entendre dire qu’il vous manque l’enveloppe timbrée !

vidéo: Un savoir – vivre de circonstance : L’attente

.

.

← Article précédent: Un savoir – vivre de circonstance : La vendeuse Article suivant: Un savoir – vivre de circonstance : La secrétaire / assistante / collaboratrice


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles