Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ PSYCHOLOGIE

Langage corporel

Vous êtes ici : » » Langage corporel ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Langage verbal et langage corporel

Parfois, des constats nous paraissant tellement évidents au point que l’on a du mal à accepter le fait que nous nous sommes trompés. Ainsi est le fait de croire que l’effet que nous faisons sur autrui dépend de ce que nous lui disons verbalement alors que des études de psychologie nous enseignent que l’impact de ce type de communication orale n’est que de 7%.Tandis que les 93% restant se répartissent comme suit38% de l’effet revient à la manière de le dire et 55% au langage du corps, autrement dit la quasi-totalité de nos émotions se transmettent sans avoir besoin de prononcer un seul mot .

Le langage corporel n’est pas une récente invention. Depuis un passé lointain certains gestes ont eu une signification universelle, c’est ainsi que le fait de hocher la tête signifie le oui et des diverses expressions corporelles correspondent et signifient des diverses émotions et sentiments tel que l’énervement, la franchise, la colère, l’ennui, le doute, l’excitation ….etc.



Le langage verbal et mis à part les quelques lapsus(mot ou expression prononcé de façon involontaire), représente un comportement conscient et de ce fait l’Homme réfléchie à ce qu’il (elle)dit et par conséquent il (elle) ne dévoile de son être que ce qu’il (elle) veut vraiment montrer et ainsi mentir par la parole est nettement plus facile que de le faire par son langage du corps et par conséquent le langage du corps relève de l’inconscient ,ainsi il est révélateur de la psychologie de la personne concernée.

Quelque soit la situation de communication interpersonnelle considérée, il est toujours question pour chacune des personnes concernées de réussir et réaliser l’objectif qu’elle s’est assignée par le fait d’entrer en communication avec autrui. Etant l’importance du langage du corps dans toute situation de communication, il est primordial d’être en mesure de pouvoir décoder le maximum des gestes, des manières d’être et des comportements associés a des émotions, sentiments , attitudes et opinions de son interlocuteur pour tenir compte de son non dit et y répondre d’une façon adéquate.

A titre indicatif, nous traiterons dans ce qui suit une des situations de communication interpersonnelle où le décodage adéquat du langage corporel de l’autre pourra être décisif et déterminant du résultat de la situation de communication qui est l’entretien de recrutement.

Langage corporel dans les entretiens de recrutement

La rencontre avec l’employeur ou avec son ou ses représentants est un moment décisif dans la démarche de trouver un emploi et cela restera inchangé .Au cours de cette rencontre, surtout s’il s’agit de la première, votre ou vos interlocuteurs se feront une certaine image ou impression de vous et du type de personne que vous êtes. L’image que vous reflétez de vous-même est façonnée à 93% par vôtre expression corporelle à commencer par votre ponctualité et comme on dit «être à une heure en avance est meilleur qu’être à une minute de retard», aussi vôtre aspect vestimentaire est importante ainsi que votre manière d’être et d’agir. C’est bien à travers l’observable de votre langage du corps que l’on conclura à vôtre propos, que vous êtes timide ou plutôt amical, sociable et aimant faire équipe plutôt qu’introverti et replié sur soi, si vous avez vraiment la confiance en vous-même et autonome ou plutôt dépendant, ayant peu d’initiative ,si vous êtes appliqué ayant le sens de la qualité ou plutôt négligeant et insouciant et de toute évidence la liste des qualités et des défauts détectables à travers le langage du corps pourra encore se prolonger.

Ce qui est à faire et ce qui est à ne pas faire pour ne pas être trahit par son langage du corps

  • Au moment de la première rencontre ne jamais tendre la main à vôtre interlocuteur pour une poignée de main sauf si vôtre interlocuteur en a eu l’initiative et dans ce cas ajuster la pression de façon à avoir une poignée de main ferme mais sans excès.
  • Ne pas croiser les bras car cela pourra être perçu par l’autre comme étant une attitude défensive, pire encore ne jamais montrer l’autre du doigt cela est partout perçu comme étant une attitude agressive.
  • Garder le contact visuel avec vôtre interlocuteur et avec chacun s’ils sont plusieurs.
  • De la manière de vous asseoir, vôtre interlocuteur pourra évaluer vôtre motivation pour le travail pour lequel vous vous présentez, c’est ainsi qu’un déplacement sur le côté de votre chaise pourrait être perçu par votre évaluateur comme étant révélateur d’un manque de motivation et d’intérêt pour la position qui vous est proposée.
  • Quant au divers mouvement des membres du corps, particulièrement ceux des mains et des pieds peuvent avoir de diverses significations c’est ainsi que faire balancer vos pieds peut déplaire à votre interlocuteur et lui indiquer que vous êtes trop anxieux (se) et n’ayant pas suffisamment de la maitrise de soi. Pour ce qui est des mouvements des mains, tout excès pourra signifier de l’impulsivité, cependant quant il y a synchronisation des mouvements des mains avec le discours cela pourra être révélateur d’un bon niveau d’implication de vôtre part et synonyme d’un niveau de motivation suffisant avec un désir d’en convaincre vôtre interlocuteur.
  • Etre attentif (ve) au langage du corps de vôtre ou vos interlocuteurs est aussi important à être conscient de ses propres gestes, c’est ainsi que les gestes de votre ou de vos interlocuteurs peuvent vous donner des indications concernant la perception qu’ils ont de vous et parfois cela vous servira comme alerte pour vous corriger dans le temps restant pour vôtre entretien.
Langage corporel

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles