/*

L’adolescence

Vous êtes ici : Accueil » Adolescence » L’adolescence

L’adolescence est un passage entre l’enfance et l’âge adulte ;le moment ou l’individu est reconnu adulte par la société dans laquelle il vit.
L’adolescent affrontera des difficultés à s’identifier en tant qu’individu et à quitter un groupe où il a ses repaires pour en intégrer un autre aux codes différents.
L’adolescence débute  à la puberté: époque qui comporte des modifications morphologiques, impressionnantes aussi bien pour l’entourage que pour l’adolescent.
Chaque adolescent est singulier et vivra différemment les enjeux de cette période et ses bouleversements. L’adolescence est une  périodes de bouleversements psychiques  :C’est l’âge des grandes amitiés, des amours passionnées, des engagements, des expériences, du désir, de l’accès à une nouvelle autonomie…
Néanmoins, l’adolescent est en passe de devenir un adulte ce qui n’est pas si facile. Cette période comporte  un désir de grandir, associée à la nostalgie de l’enfance et un désir de s’affirmer allié à la peur de la confrontation avec le monde extérieur. Cette quête d’identité va de paire avec la confrontation aux parents, la transgression des règles établies. Le conflit est structurant pour l’adolescent. Il s’inscrit dans une dynamique de séparation et d’individuation. De cette façon, il met en scène ses angoisses.
Il revient aux parents de contenir ces angoisses ;la  façon à lui de dire, de partager, de donner à voir…Tenir cette position c’est également prouver  à son enfant que ces angoisses ne sont pas destructrices.
La cohérence, la continuité, la solidité, le maintien des échanges, représentent des garde-fous sur lesquels l’adolescent pourra s’appuyer.
Les problèmes chez l’adolescent:
A ce niveau, c’est le manque d’accompagnement de l’adulte qui est principale cause de la souffrance du jeune.

Le suicide :

Le suicide est un acte délibéré qui découle de ressentis comme le désespoir et la souffrance.
Cette violence résulte de troubles ou de contradictions à l’intérieur du sujet, qui a alors le sentiment d’être dans une impasse; le suicide n’est pas alors un choix mais une contrainte qui s’impose à un moment donné à un sujet qui ne trouve plus d’autre issue à ce qu’il ressent comme une menace sur lui-même, sur son identité. On constate que le désir de mort n’est pas la motivation du suicide mais au contraire le désir de vie: c’est un moyen d’exister et de crier sa souffrance.
Le suicide peut être suscité par plusieurs causes: des tendances dépressives ou mélancoliques, des situations familiales problématiques, une mauvaise image de soi, un sentiment d’insécurité intérieure ou extérieure, un sentiment de non-existence ou encore un trouble de l’apprentissage non diagnostiqué (il est important de tester l’adolescent surtout si les troubles datent d’avant cette période).
Le suicide peut donner le sentiment d’une issue à cette impression d’impasse. Cet acte donne l’impression à l’adolescent d’avoir enfin la maîtrise de son destin; il développe un sentiment de puissance. Celle-ci est la raison majeure du recours au suicide.

Les déviances :

Elles se situent essentiellement au niveau de l’abus (drogues, alcool, sexe) et partent du besoin d’expérimenter et d’affirmer sa personnalité. Au moment de l’adolescence de nombreux jeunes ont un comportement déviant, de prise de risques. Cela s’explique par un désir de tester ses limites et ses doutes face à l’avenir, la société, la mort.

One Response to "L’adolescence"

  1. ines london5  24 février 2013 at 19 h 06 min

    très bien.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié