Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
PSYCHOLOGIE

l’agitation

Vous êtes ici : > ENFANCE > l’agitation

enfant-hyperactif

Définition

Un enfant hyperactif n’arrive pas à tenir en place, il bouge sans cesse, il a une activité motrice élevée et désordonnée accompagnée d’impulsivité voire d’agressivité. Il a des troubles de l’attention qui perturbent son efficience scolaire. En France, le pourcentage estimé des enfants hyperactifs est estimé de 3% à 6%, 70% de ces enfants garderont ce syndrome même à l’age adulte et 75% de ces enfants sont de sexe masculin. Ce trouble touche des enfants de toutes les classes sociales et les régions.

Mais il est sûr que c’est un enfant qui souffre d’un mal désigné TDA/H « Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité ».

Diagnostic prudent

Plusieurs enfants, d’après les psychiatres, ont une agitation importante entre 3 et 6ans, donc à ne pas confondre avec l’hyperactivité qui depuis quelques années obsède les parents.

Au moindre doute, il serait préférable se s’adresser à un spécialiste seul expert dans la matière car l’agitation est loin d’être le seul symptôme nécessaire pour affirmer que l’enfant souffre du TDA/H.

Symptômes de l’hyperactivité

Un bon nombre des enfants hyperactifs commencent à avoir des problèmes comportementaux dès les premières années, ils pleurent plus souvent et plus longtemps, dorment moins, ont des difficultés à s’alimenter et bougent énormément.

Dès l’age de 6 ans, les symptômes courants suivants commencent à apparaître :

–          Concentration quasi impossible

–          Manque d’attention

–          Désobéissance

–          Impulsivité

–          Instabilité émotionnelle

Ces symptômes engendrent dans la plus part des cas de gros problèmes scolaires. Il est agité en classe, incompris par les enseignants, souvent puni, rejeter par ses camarades et classer comme élève difficile. Pire, quant l’enfant n’a pas été diagnostiquer, il reste aussi incompris par les parents qui le considèrent éventuellement comme retardé ou carrément raté alors qu’au fond il souffre et vit un véritable cauchemar car quelque part il est persuadé qu’il est la cause principale des conflits familiaux déclenchés à cause des échecs scolaires.

Les problèmes comportementaux des enfants hyperactifs sont d’ordre neurologique. Des études sont en cours par rapport aux gènes et le rôle qu’ils jouent. Les chercheurs sont penchés sur la relation qui peut exister entre les déficits génétiques et les troubles de l’attention et de l’hyperactivité.

La science finira par trouver le remède adéquat qui sauvera ces enfants et leurs parents à qui il est conseillé qu’ils soient accompagnés afin de gérer du mieux qu’ils peuvent cette situation considérée à juste titre difficile.

Vidéo: l’agitation

https://www.youtube.com/watch?v=m0LCWk783KA

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié