Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ PSYCHOLOGIE

Jalousie islam

Vous êtes ici : » » Jalousie islam ; écrit le: 14 novembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Jalousie islamDéfinition de la jalousie :

La jalousie est un sentiment d’anxiété pouvant conduire à un véritable calvaire, la douleur de quelqu’un qui se sent le désir de posséder exclusivement une personne désirée et craint une éventuelle infidélité, une trahison. Ce sentiment de colère mélangé à l’envie, est le résultat de la crainte à ce que quelqu’un d’autre obtient ce que nous voulions obtenir ou de le détenir rien que pour soi-même.

La jalousie est le plus souvent le résultat, de la peur (parfois imaginaire) que l’être aimé préfère choisir quelqu’un d’autre. Habituellement la jalousie est associée à la frustration, à la passion, à la colère et l’angoisse, bien sûr accompagnées de la douleur et de la souffrance.



S’il y a un sentiment naturel d’avoir peur de perdre l’autre ou d’être abandonné(e) au profit d’une autre personne, il est possible de remettre en question la valeur des sentiments amoureux de la notion de jalousie et s’ il est possible de distinguer les deux concepts. Comme il été écrit ‘’la jalousie est le tyran du royaume de l’amour’’.

La jalousie peut éventuellement provenir de la notion de propriété sans confondre la nécessité de dominer l’autre et la possession du partenaire. Dans ce cas, la jalousie serait éventuellement tenir compte de la disposition de l’autre sur lequel nous ne serions pas en charge le partage.

Différentes formes de jalousie:

Jalousie existentielle semble être bénéfique à ceux qui souffrent de la jalousie. En effet, il serait souhaitable que les jaloux utilisent leurs expériences pour mieux se connaître les uns les autres, ce qui permet éventuellement à chacun de développer sa propre personnalité.

Jalousie névrotique, elle fonctionne à travers un processus dans lequel cette jalousie pathologique fait que la personne qui en est atteint ne peut pas s’empêcher d’être jaloux. Jalousie névrotique se caractérise principalement par une obsession dans laquelle le jaloux, il continue de penser mais n’est pas nécessairement violents.

-La jalousie est psychotique à ce sujet une véritable pathologie, au sens du mot maladif, et se produisent chez certains individus paranoïaque. La jalousie psychotique est caractérisée par la méfiance, certaines sensibilités de fierté. En cas de ce type de jalousie, le jaloux psychotique est susceptible de devenir violent par le harcèlement constant de la personne cible. Que la jalousie est une forme de paranoïa pathologique aggravée par un partenaire qui va se sentir facilement coupable présentant la caractéristique d’un manque de confiance en lui et en essayant de se justifier. Ce type de maladie est susceptible de progresser vers le développement d’une jalousie chronique.

La jalousie et l’ islam:

Ne vous jalousez pas et ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous entre-haïssez pas, ne vous espionnez pas, ne vous épiez pas, ne vous trompez pas mutuellement et soyez, ô serviteurs de Dieu, des frères.

Dans ce hadith, le Prophète Muhammad a mis en garde contre les principaux facteurs de scissions et divisions, au premier rang vient la jalousie comme un sentiment éprouvé par une personne à l’égard d’une autre personne.

La jalousie :

La première chose que le Prophète Muhammad dénonce est la ‘’Hassad’’. Ce terme se réfère à la jalousie qui est souvent vécue par un individu quand il voit quelqu’un jouissant d’un avantage qu’il n’en a pas. Et l’homme est ainsi fait qu’il aime- en général, de ne pas se laisser distancer par ses semblables, c’est la raison pour laquelle la plupart du temps, ce genre de jalousie n’est pas manifestée. Elle est accompagnée par un désir ardent que la situation de la personne qui reçoit la prestation en question change négativement de façon qu’elle perde la prestation.

Il est de la jalousie le fort souhait de voire l’autre perdre la faveur en question et ce sans qu’il soit obtenu par le jaloux, c’est tout simplement de faire perdre l’avantage à l’autre sans chercher à l’obtenir pour soi-même ou pour les siens. Cette forme de jalousie et d’envie est la pire de toutes, c’est celle qui avait été constatée par Iblis (Satan) contre Adam: Iblis(Satan) a fait tout son possible pour que l’illustre Prophète (Adam) soit chassé du Paradis et il (Adam) perd ainsi la faveur divine dont il a pu profiter depuis sa création. Après avoir été maudit par Allah auparavant, Iblis(Satan) savait très bien que ces avantages ne seraient jamais lui être accordés.

La jalousie ou ‘’ Al Hassad ‘’ en arabe, est l’un des péchés majeurs dans l’islam, c’est un mal qui a cette triste particularité qu’il crée dans la personne qui en est affecté une si grande frustration qui fini par le rendre complètement aveugle et sourd à la notion même de légal ou illégal et de bon ou mauvais. La jalousie fait que si quelqu’un est si jaloux d’un frère ou d’une sœur ne reculera devant rien pour voir l’autre perdre ce qu’il a ou, pire, le voir souffrir et malheureusement tous les moyens sont bon pour concrétiser ce maudit souhait: espionnage, tromperie, hypocrisie, dénonçant ses faiblesses, ou pire, lui avoir attribué faussement et purement des erreurs imaginaires …

Inutile de mettre en garde contre la gravité de la jalousie ‘’ Al Hassad’’. Pour s’en protéger ou de s’en guérir, l’une des méthodes des plus efficaces étant probablement déclarée dans ce Hadith ‘’parole du Prophète Muhammad’’

Regardez ceux qui sont plus bas que vous  ; et ne regardez pas ceux qui sont au-dessus de vous. Cela vous permettra de ne pas mépriser le bienfait d’Allah dont vous jouissez.

Parmi les nombreux effets positifs du réflexe vers lequel le Prophète Muhammad nous a invités ici (en plus de celle mentionnée dans le Hadith lui-même), il est précisément le fait que cela nous empêche de se concentrer sur ce qui fait la supériorité de l’autre.

A noter cependant que, voyant les autres ayant une prestation de laquelle vous êtes privé, le simple fait de désirer que l’on obtient un avantage similaire sans aucune intention qu’il soit retiré d’autrui, cela n’est pas dans du Hassad ou de la jalousie interdite dans l’islam. Les ulémas disent que le statut d’un tel désir (ghibtah appelé en arabe) dépendra de la nature de ce qui est souhaité et si quelque chose ne va pas, le désir est également testé. Si c’est une bénédiction du désir religieux est tout à fait louable. Et s’il s’agit d’une faveur matérielle licite, la ghibtah est simplement tolérée, ce type de sentiment très proche de la jalousie mais qui n’est pas de la jalousie selon les principes moraux de l’Islam est bien utile pour la concurrence loyale et l’incitation à se fixer des objectifs similaires à ceux qu’autrui a parvenu de réaliser toujours dans le cadre de la transparence et la légalité.

Selon Freud à côté de la jalousie d’habitude, l’analyste identifie une jalousie pathologique devenant une passion dangereuse teintée de sentiments d’abandon, ce qui entraîne à long terme, un état où il y a de l’amour et de la haine de l’autre qui se mélangent.

La jalousie selon Freud :

Pour Freud, il ya trois formes de la jalousie dont la complexité va en croissant  :

Première jalousie fait allusion à la concurrence qui se fera sentir après avoir été trompé par son partenaire sexuel ou d’autres. L’état émotionnel de la personne trompée est tellement empreinte de l’humiliation, la douleur, l’anxiété, la blessure narcissique et la frustration, lequel état émotionnel fait que la personne concernée soit particulièrement hostile à l’autre c’est-à-dire le rival. C’est la forme de jalousie la plus fréquente, qui peut être “digéré” par un processus de deuil jusqu’à ce qu’un équilibre psychologique s’installe, lorsque cela est possible, cela équivaut à la guérison mentale. Bien sûr, cela nécessite l’acceptation (et peut-être une référence au pardon) il est impossible pour certains en raison de l’attention négative de la personne qui devient le concurrent, le rival quand il était la bien-aimée avec qui parfois il y a fusion .La réussite d’une thérapie exige la confession, la reconnaissance de ne pas savoir comment poser les bonnes questions, d’adopter les bonnes attitudes avant et après la relation, de sorte que l’on peut reconstruire une base solide pour une future reprise. La reconstruction d’une autre histoire d’amour va ensuite à travers la méditation, la maturité et l’assimilation de l’épisode douloureux.

La seconde forme de la jalousie est la jalousie projetée, particulièrement fréquente et se caractérise par la suspicion que la personne qui en est atteinte porte sur l’infidélité des autres, ce type de jalousie vient du fait d’être jaloux lui-même ou d’en avoir l’instinct, les tendances, les pulsions d’infidélité qui sont réprimés par le processus du refoulement. La jalousie délirante est, selon Freud, la troisième forme de jalousie qui correspond à un effort intense pour se défendre contre une forme d’homosexualité refoulée (le cas du président Schreber 1911). Cette forme de jalousie délirante serait rattachée au complexe d’Œdipe et elle serait exploitée en vertu d’une psychopathologie grave jusqu’à la paranoïa.

Un des exemples les plus courants de la jalousie c’est le mari jaloux. On peut facilement imaginer que sa femme soit l’objet du regard des autres, ou qu’elle soit dans les bras d’un autre homme ou d’une autre femme. Le mari jaloux montres chaque geste, chaque fait et exacerbe sa curiosité vis-à-vis de sa femme, sa petite amie, à la recherche de son cas et d’autres, lors de la prochaine et ainsi de suite. Cette situation est particulièrement fréquente dans lequel la jalousie est d’imaginer des situations, des relations, les comportements de l’être aimé avec d’autres. En réalité, c’est une forme d’anxiété. En d’autres termes tout ce qui est de la jalousie attribuée à l’autre n’est qu’une projection de ses propres désirs inconscients. Ainsi, le mari jaloux souffre de désir inconscient de l’infidélité. Ce désir d’entrer dans un processus pulsionnel inconscient qui est souvent insupportable. Survient alors le phénomène suivant. Si le mari jaloux est conscient de l’impulsion, de l’angoisse qui apparaît associé à un traumatisme intense. Pour le mari jaloux qui refuse cette inquiétude c’est qu’il choisi la solution de la projection. En effet, le mari jaloux tout en projetant ses propres désirs inconscients sur l’autre fuit sa souffrance intérieure, la projection est considérée ici comme un mécanisme de défense.

Le plus souvent, le mari jaloux permet à cette projection comme phénomène conduisant inévitablement (s’il est maintenu) à un conflit au sein du couple dont la solution ne peut venir que d’une approche thérapeutique pour aider le couple.

Vidéo:  Jalousie islam

← Article précédent: Article suivant:

Une réponse pour "Jalousie islam"

  1. Musulmanne et Fière  7 décembre 2012 at 18 h 50 min

    Que Allah nous protège tous de cette maudite jalousie qui noircit les coeurs, et nous éloigne du droit chemin et de l’amour d’Allah à notre égard. ALLAH OU AKBAR <3 <3 <3!

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles