/*

Adopter un enfant

Vous êtes ici : Accueil » Famille » Adopter un enfant

Malgré les nombreuses difficultés, l’adoption reste un engagement affectif profond qui offre la possibilité à un enfant, seul et en manque d’amour, et à un couple, qui ressent un vide, de fonder une famille.

Décider d’adopter un enfant, c’est commencer une procédure souvent longue et difficile, qui peut sembler encore plus pénible lorsqu’elle fait suite à une lutte sans succès contre la stérilité. En effet, le couple qui s’engage dans une adoption doit contacter plusieurs administrations, passer des entretiens psychologiques et subir une enquête sociale avant d’obtenir un agrément qui vous donne le droit d’adopter et de prendre contact avec différentes associations chargées de placer des enfants orphelins ou abandonnés. Surtout, il faut bien se renseigner sur les organismes que vous souhaitez rencontrer car en il existe, comme dans tous les domaines, des peu scrupuleux et peu sérieux.

Respecter son passé

Enfin, le jour est arrivé et vous êtes comblé de bonheur car vous êtes enfin devenu une famille. Qu’il soit petit ou grand, son passé est aussi une histoire même si pour vous l’histoire commence à son arrivée dans la maison. Vous irez à votre rythme autant pour l’enfant que pour vous mais la communication ne doit jamais se rompre sur le sujet de son passé.

Confiance et vérité

Sur le plan affectif, l’histoire de l’enfant adopté est marquée dès l’origine par un abandon ou un traumatisme. Il est donc essentiel pour lui qu’il fasse confiance en ses nouveaux parents et vice-versa. Il a besoin de beaucoup d’amour, de compréhension face à une adaptation pas toujours évidente et attends de vous que vous ayez’ un comportement de parents. Concernant la vérité sur son adoption, si l’enfant est venu chez vous très petit, beaucoup de spécialistes s’accordent à penser que celle-ci ne doit pas être cachée à l’enfant. A vous de déterminer la bonne période pour lui révéler qu’il n’est pas le fils ou la fille biologique de ses parents adoptifs. Expliquez-lui avec des mots simples, qu’il ne doit jamais avoir peur d’être de nouveau abandonné et que vous l’aimez par-dessus tout comme s’il était son fils ou fille biologique. Mieux vaut lui dire, même si cela risque d’être délicat, qu’il l’apprenne par une tierce personne.

Fonder une famille est pour la plupart des personnes un aboutissement de leur union. En effet, les enfants sont des cadeaux de la vie. L’adoption, qui demande beaucoup de patience, reste la voie incontournable pour les couples qui ne peuvent procréer.

One Response to "Adopter un enfant"

  1. castagnet  4 décembre 2012 at 18 h 49 min

    A QUEL PRIX!!!!! un enfant n a pas de prix!!! c est honteux de parler comme ca! je n ai pas de code bar sur le corps!
    mieux a l etranger ou en france? dans tout les cas ca fera un enfant heureux! le bonheur d un enfant chinois thai ou anglais ne vaut pas plus que le bonheur d un enfant africain indien ou francais!
    je ne sais pas quel age vous avez mais ce qui est sure c est que ce genre d’action demande une grande maturité et intelligence! qu élas il vous manque!

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié


- Debug: cached@1502804739 -->