/*

Votre sexualité en questions

Vous êtes ici : Accueil » Sexualité psychologie » Votre sexualité en questions
Votre sexualité en questions

Doit-on tout accepter par amour, même ce que l’on n’aime pas ?

A priori, la réponse est non. Mais il est vrai que dans  » tout accepter  » il y a ce qui est tolérable et ce qui ne l’est pas. Certaines pratiques ou positions sont acceptées car on a confiance à son partenaire. Dans tous les cas, il n’y a aucun intérêt à se forcer, l’effet serait bloquant, inhibiteur et donc néfaste à votre relation.

Qu’est-ce qu’on fait lors d’une panne sexuelle ?

Quand la femme cherche à dédramatiser la situation, l’homme s’aperçoit que sa partenaire a remarqué sa panne. Si en plus elle ajoute qu’ils poursuivront leurs ébats le lendemain, il va faire une fixation sur ce rendez-vous. Dans cette situation délicate, il vaut mieux ne pas focaliser sur la pénétration et s’intéresser plus aux caresses qui seront excitantes pour les deux et petit à petit l’homme reprendra confiance en lui et retrouvera sans doute sa libido.

Qu’est ce que la frigidité ?

La frigidité signifie une absence d’orgasme ; une femme frigide ne ressent aucune sensation de plaisir par la pénétration ou par les caresses. Son corps est fermé et insensible. Les causes de cette  » froideur » peuvent provenir d’un traumatisme physique ou psychique.

La cause du vaginisme est-elle toujours psychologique ?

Oui, ce trouble se manifeste par des contractions des muscles du vagin entraînant l’impossibilité physique pour une femme d’être pénétrée. L’éducation, les interdits et les traumatismes de l’enfance sont la cause principale du vaginisme et déclenchent aussi une incapacité à « s’ouvrir ».

Qu’est-ce que la nymphomanie?

La nymphomanie se caractérise par une insatisfaction sexuelle et une frustration permanente. D’où, faire l’amour ne procure ni plaisir ni soulagement suffisants.

La sexualité d’une nymphomane ne vise pas la jouissance dans l’échange émotionnel mais un plaisir très localisé dans le corps.

Quelles positions facilitent l’orgasme ?

Il n’existe pas de position idéale pour atteindre l’orgasme.

Lorsque la femme contrôle ses mouvements et soit à l’aise avec son partenaire, parvient plus facilement à l’orgasme, quelle que soit sa position. Cette aisance vient avec l’expérience, ce qui explique que de nombreuses femmes ne connaissent leur premier orgasme qu’après 30 ans.

La femme doit être bien dans sa peau, connaît son corps, ses réactions et ses goûts notamment grâce à la masturbation, elle doit, également, choisir les positions qui vont lui procurer le plus de plaisir.

Est-il normal de ne pas avoir d’orgasme à chaque rapport ?

Il n’existe pas de normalité dans la sexualité. Cependant, de nombreuses femmes n’atteignent pas l’orgasme systématiquement et ne se sentent ni frustrées, ni insatisfaites et elles trouvent malgré tout du plaisir dans les relations sexuelles.

Atteindre l’orgasme en même temps, est-ce la clé du septième ciel ?

L’orgasme simultané ne se commande pas. En voulant à tout prix y parvenir, on risque d’obtenir l’effet inverse. Généralement, plus les couples se connaissent, mieux ils s’accordent. En ajustant leur rythme, ils peuvent y parvenir.

Est-il normal de moins désirer son partenaire après plusieurs années de vie commune ?

Le désir s’entretient, il faut que chacun des partenaires ait envie que la relation dure toute la vie. Il y a des couples qui trouvent normal de ne plus se désirer au bout de trois ans et d’autres qui s’attirent toujours vingt ans plus tard.
Après un certain nombre d’années, le désir n’est plus aussi fort qu’au premier jour et si on considère la passion comme étant la norme, on sera déçu trois ou quatre ans après. Mieux vaut donc d’essayer de transformer la passion en amour. Le désir se nourrit de manque, il faut l’entretenir comme une chose précieuse et fragile.

Le stress et la fatigue peuvent-ils influencer le désir?

Oui, en traversant des périodes de stress, l’intérêt pour le sexe diminue. En revanche, si l’absence de désir s’éternise, il faut alors chercher et analyser ce qui ne va pas dans la relation.

Les préliminaires sont- ils indispensables ?

Les préliminaires permettent d’instaurer la confiance et la communication intime dans le couple, leur rôle est d’accroître l’excitation et de préparer le corps. Généralement, les femmes sont sensibles aux préliminaires, cependant certaines d’entre elles ne les supportent pas.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié