/*

Votre sexualité en questions 2

Vous êtes ici : Accueil » Sexualité psychologie » Votre sexualité en questions 2
Votre sexualité en questions 2

J’ai vécu dans mon enfance des abus sexuels qui m’ont bloquée longtemps dans ma vie intime. Actuellement, je suis en couple, le problème c’est que je n’atteins jamais l’orgasme, je sens du plaisir, mais je ne jouis pas

Il est certain que les abus dont vous avez été victime, vous ont bloqué longtemps. Il faut du temps pour acquérir la confiance en vous.

C’est à votre compagnon de vous mettre à l’aise et à stimuler les différentes zones érogènes de votre corps avant ou pendant la pénétration. A vous aussi de rechercher les caresses, positions, les messages érotiques et les stimulations qui vont vous conduire à l’orgasme. Il est important de ne pas rester fixer sur l’orgasme vaginal, comme si ce plaisir seul, allait faire de vous une femme « normale ».

Est ce qu’une femme doit simuler le plaisir ou avouer qu’elle n’en ressent pas ?

Simuler le plaisir enferme la femme dans un cercle vicieux. Plus elle simule plus elle est insatisfaite. En faisant illusion, son partenaire est conforté dans la conviction que son comportement sexuel est satisfaisant.

Comment savoir si une femme est vaginale ou clitoridienne ?

Souvent les femmes dites vaginales ont un orgasme par la pénétration. Pour les « clitoridiennes », la pénétration sans stimulation directe du clitoris est frustrante. Mais une femme peut devenir vaginale si elle pratique une rééducation périnéale ou de la relaxation. Avec ces moyens, les femmes apprennent à lâcher prise. Parfois, une femme peut se découvrir vaginale avec un nouveau partenaire.

Existe-t-il de plaisir après la ménopause?

La ménopause est généralement accompagner de modifications physiologiques qui génèrent un certain ralentissement, par exemple, la lubrification demande 2 à 3 min, il faut, donc, plus de temps pour aboutir à l’orgasme, l’intensité est moins forte et la phase de résolution est plus courte.

La masturbation quotidienne est-elle dangereuse ?

Pas sur le plan physique mais sur le plan psychologique et relationnel : une masturbation fréquente peut parasiter la relation et l’échange avec l’autre.

J’ai 20 ans et je préfère les hommes expérimentés, est ce normal ?

Généralement, à votre âge, on est en apprentissage, et de soi, et de la vie et on fait des expériences. Dans cette perspective, il n’est pas étonnant que l’on fantasme sur quelqu’un qui serait, selon vous, un bon professeur de vie. Mais cette quête et ce fantasme est construit sur une illusion, celle qui voudrait que la sexualité soit une science à acquérir et non un processus créatif.

Avoir eu plusieurs amants ne garantit pas que l’on soit un amant exceptionnel car la sexualité humaine est un moyen de communication avec l’autre. de plus, chaque rencontre ne vaut que pour celui qui la fait, vous pouvez rencontrer un homme « expérimenté », mais, si l’alchimie entre vous ne passe pas, son « expérience » ne vous sera d’aucune utilité.

One Response to "Votre sexualité en questions 2"

  1. axel-bouzitou  2 novembre 2015 at 19 h 58 min

    salut je suis un jeune congolaise je vie actuellement les même problème

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié