/*

Tentation, résister ou succomber?

Vous êtes ici : Accueil » Couple » Tentation, résister ou succomber?
Tentation, résister ou succomber?

pietragalla-divine-tentation-deve-L-f9uUzY

Dans la genèse, ce fut une tentation qui lia le destin d’un homme et d’une femme, les premiers. EVE a été la première à y succomber, elle mangea du fruit défendu et incita ensuite Adam à faire de même et c’est ainsi qu’ils furent chassés du jardin d’Éden pour ensuite donner naissance à l’humanité.

Attrait vers une chose défendue, suscite l’envie et le désir. Cette horrible tentation, on a beau faire, si souvent on y succombe ! Plus un interdit est clairement explicité et ancré dans les mœurs, plus la tentation de le transgresser est grande. « Il y a deux tragédies dans la vie: l’une est de ne pas satisfaire son désir et l’autre de le satisfaire.  »

Résister, succomber ?  Que faut-il faire face à la tentation ?

 « Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder. Résister et l’âme

se rend malade à force de languir ce qu’elle s’interdit ».Oscar Wild.

L’interdit semble se définir de prime abord comme ce qui vient poser une limite à la liberté de l’homme. En effet, libre par nature, l’homme, par l’interdit, vient se confronter à un obstacle qu’il n’a pas le droit de franchir. Qu’ils soient fixés par la loi par exemple, ou simplement des « interdits moraux ».

Ce qui est important de comprendre, c’est que la tentation renferme toujours quelque chose que nous aimons ! Elle nous attire, nous trouble, nous obsède, nous fait vibrer. Donc en tentant d’y résister l’homme se retrouve entrain de lutter contre ses envies. La privation, la non-satisfaction de nos désirs engendre la colère et la frustration. Le combat intérieur pour maîtriser le désir est autrement plus difficile que l’évitement de la tentation. Il demande d’affronter en soi l’agressivité sans être détruit par elle. Donc la meilleure façon pour se délivrer de la tentation est soit de faire en sorte de l’éviter, mais il faut réagir vite, très vite. Soit d’y céder ! Mais il faut toujours penser aux conséquences qui, elles, peuvent être moins plaisantes, voire même dramatiques !

 « Veillez et priez, afin que vous n’entriez point en tentation : car l’esprit est prompt, mais la chair est

faible. » Saint Matthieu.

Le plus souvent la tentation est évoquée dans le domaine sexuel mais, à l’origine, les faiblesses sont de nature plus larges, englobant toutes les envies que l’esprit seul ne peut satisfaire.

La tentation a en nous-mêmes une source propre et indubitable. Notre propre nature recèle la passion, l`ambition, la vaine gloire…, tout un ensemble de désirs qui naissent du déséquilibre intérieur (concupiscence) laissé en nous par le péché originel.

Il y a d’abord la convoitise de la chair où les désirs de l’être humain l’appâtent, le séduisent et l’entraînent. Ensuite La convoitise des yeux, soit le désir immodéré de posséder ce que l’on voit .Et enfin l’orgueil qui est le chef tyrannique des principaux vices de la vie, insatiable dans la recherche de grandeur, la poursuite de la puissance et de la gloire.

Il faut reconnaître que la tentation porte bien son nom car elle est effectivement « tentante ». Sans quoi ce n’est pas une tentation. William Conductier.  

vidéo: Tentation, résister ou succomber?

 

 

 

One Response to "Tentation, résister ou succomber?"

  1. AGBESSI Kudjo  3 mars 2016 at 17 h 18 min

    Dieu est le garant de toute chose. Avec Dieu, tout est possible si et seulement si tu as la foi d’y croire qu’il est l’ Unique et Eternel pour toi dans ta vie. Il est Jésus-Christ, Jéhovah, Jéhovah Nissi, Jéhovah Rafât … Il est le tout puissant.

    Je l’aime de tout mon cœur, de tout mon esprit, de tout mon existence, de tout mon âme, et de tout mon corps car, il est mon DIEU  » JESUS-CHRIST  » Il a fait beaucoup de choses dans ma vie que je ne peu pas compté. Amen!

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié