/*

Le sida

Vous êtes ici : Accueil » Sexualité psychologie » Le sida
Le sida

Généralités sur le sida :

Le sida ou le Syndrome de l’ImmunoDéficience Acquise, est une maladie infectieuse résulte de l’attaque du système immunitaire par le virus de l’immunodéficience humaine(VIH), ce qui rend les personnes qui l’ont contracté vulnérables à de nombreuse infections.

Des études montrent que 38,6 millions de personnes sont porteuses du virus dans le monde. L’Afrique rassemble les deux tiers de séropositifs de la planète.

Les modes de transmission du sida :

Malgré les différentes campagnes d’informations, beaucoup d’idées fausses continuent à circuler sur la transmission du virus du Sida (VIH).
La transmission du virus du sida se fait selon trois modes:
par voie sexuelle, par voie sanguine et par voie transplacentaire (mère/enfant).

Il existe cinq liquides biologiques qui peuvent transmettre le virus:

- le sang

- le sperme

- le liquide pré-séminal

- le sécrétions vaginales

- le lait maternel

La transmission par voie sexuelle :

C’est le mode de transmission le plus fréquent.Tout rapport sexuel non protégé avec une personne séropositive fait courir le risque d’une contamination.Le VIH pénètre par l’intermédiaire des sécrétions sexuelles masculines,le sperme ou le liquide pré séminal et féminines (sécrétions vaginales) ou par le sang des règles en traversant les muqueuses du vagin, de la vulve, du pénis, de l’anus ou de la bouche.

La transmission par voie sanguine :

La transmission peut avoir lieu à différentes occasions :

  • La transfusion de sang provenant d’une personne infectée par le VIH. Cette situation est devenu très rare depuis la nouvelle règlementation de 1985.
  • Les échanges par des seringues et des aiguilles souillées, dans le cas des drogués qui utilisent du matériel déjà servi. En revanche, dans le milieu médical, les seringues, les aiguilles ou autres instruments ne présentent aucun risque.

La transmission mère/enfant :

Le risque de contamination de la mère séropositive à son enfant peut être pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement.

La prévention du sida :

Prévention de la transmission par voie sexuelle :

Les préservatifs féminins et masculins sont le seul moyen efficace de se protéger contre le VIH et certaines maladies sexuellement transmissibles.

Le préservatif doit être utilisé une seule fois, lors de tout rapport sexuel avec pénétration quelle qu’en soit sa modalité (vaginale, anale ou buccale), avec un partenaire séropositif ou dont le statut sérologique est inconnu.

Prévention de la transmission chez les usagers de drogues :

Il est essentiel de ne pas partager les seringues,les cotons, les cuillères et cupules, eau de dilution de la drogue, mais aussi les pailles et les pipes à crack, surtout si elles sont ébréchées. Le matériel d’injection doit être à usage unique ou désinfecté à l’eau de javel domestique en cas de réutilisation.

La journée mondiale de lutte contre le Sida :

Depuis 1988, le 1er décembre est une journée qui apporte des messages: de compassion, d`espoir, de solidarité et de compréhension à l’égard des personnes touchés par cette épidémie dans le monde entier. Cette journée mondiale du lutte contre le Sida émerge, donc, de l’appel en janvier 1988 des différents ministères de la santé dans le monde sur différents programmes de prévention du Sida afin d’ouvrir des voies de communication et à forger un esprit de tolérance sociale. Chaque année c`est la seule journée d`action coordonnée contre le Sida.

Que signifie le ruban rouge ?

Le ruban rouge est le symbole international de la solidarité face à la lutte contre le VIH et le SIDA.Il s’agit d’un symbole d’espoir, sa couleur rouge évoque le sang et sa forme représente l’infini coupé.
Le ruban rouge comporte un « V » inversé, jusqu’au jour où un remède sera découvert, le « V » signifiera victoire.

L’historique de la maladie :

Les premiers cas de Sida ont été décrits en 1981, aux Etats-Unis. Un docteur a découvert trois malades homosexuels qui présentent des signes cliniques proches (amaigrissement, mycose, fièvre, candida buccal et pneumonie). Ils présentent, également, une quantité anormalement basse de leur lymphocyte T4 dans leur formule sanguine.

En Juin 1981, un cas homosexuel est détecté en France.
A partir de ces cas, les premières études montrent que cette affection jusque là inconnue, se transmet par voie sexuelle et sanguine et qu’elle ne frappe pas que les homosexuels. Les américains décident de l’appeler AIDS pour Acquired Immuno Deficiency Syndrome, que les Français vont traduire par SIDA pour Syndrome d’Immuno-Déficience Acquise.

En 1985, les premiers tests de dépistage de sida sont mis sur le marché.

Le sida

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié