/*

La masturbation

Vous êtes ici : Accueil » Sexualité psychologie » La masturbation
La masturbation

Qu’est-ce que la masturbation ?

La masturbation est une pratique sexuelle d’autoérotisme, consiste à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, à l’aide des mains ou d’objets, tels des godemichets ou autres jouets sexuels.

Un peu d’historique :

En Occident, vers le 19siècle la plupart des médecins et des sexologues pensaient que la masturbation était une maladie, et qu’elle provenait d’un vice moral ou d’une perversion sexuelle. Mais vers la fin du XXe siècle, les recherches scientifiques ont montré que la masturbation est « biologiquement normale » et qu’elle ne provient pas d’un trouble psychologique. En effet, chez l’être humain et certains mammifères, le comportement sexuel n’est plus un comportement de reproduction, mais devient un comportement érotique.
Dans les années 2000, les recherches en neurosciences ont montré que la stimulation des zones érogènes procure des récompenses / renforcements dans le cerveau. Ces récompenses, en particulier l’orgasme, sont perçues au niveau de la conscience comme des sensations de plaisirs érotiques et de jouissances.
Masters et Johnson ont observé et mesuré plus de 10 000 réponses sexuelles auprès de 694 hommes et femmes. Ils ont montré que le pénis et le clitoris étaient les principales régions du corps à l’origine du plaisir sexuel. C’est pour cette raison qu’ils sont les zones érogènes les plus stimulées au cours de la masturbation.

Masturbation et âge :

  • A l’enfance

La masturbation fait partie du développement normal de l’enfant,à partir du 8ème mois la masturbation du nourrisson sert à explorer son corps. Elle réapparaître vers 3 ou 4 ans, au début du stade phallique. À cette âge le jeune enfant explore et découvre son corps, ce qui conduit souvent à une forme de masturbation qui inquiète la mère et l’amène à consulter le pédiatre, qui la rassurera.

Il est déconseillé de culpabiliser l’enfant et de réprimer ses manifestations sexuelles.

La fréquence de la masturbation est maximum à la période de l’adolescence

  • A l’âge adulte

La masturbation peut persister à l’âge adulte suivant les fantasmes, les besoins de chacun et les circonstances.
90 à 95%des hommes disent avoir eu recours, au moins une fois dans leur vie, à la masturbation contre 80 à 85 % des femmes.

La fréquence de cette pratique est plus grande dans les milieux sociaux culturels développés car ces milieux sont mieux informés sur le fait que la masturbation n’engendre pas de troubles psychologiques ou physiques.

Masturbation vue par la psychologie :

La masturbation est un phénomène universel qui concerne les hommes et les femmes et qui fait partie des expériences de l’adolescence.
Mais, Malheureusement c’est un sujet encore tabou qu’il n’est pas facile d’aborder même avec les copains.

La masturbation

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié