La double personnalité

La double personnalité

Le terme de schizophrénie ou la double personnalité regroupe de manière générique un ensemble d’affections psycho-cérébrales présentant un noyau commun, mais dite différentes quant à leur présentation et leur évolution. On utilise le pluriel pour désigner ces schizophrénies.

« Schizophrénie » provient de « schizo » du grec signifiant fractionnement et phrèn désignant l’esprit. C’est donc un « fractionnement de l’esprit », pas au sens d’une « double personnalité », comme on l’entend parfois, mais au sens d’une perte de contact avec la réalité ou, d’un point de vue psychanalytique, d’un conflit entre le Moi et la réalité.

C’est une pathologie psychiatrique généralement chronique, qui survient plutôt à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Symptômes caractéristiques :

Ces symptômes peuvent être présents de façon isolée ou associée.

Les troubles cognitifs sont souvent les premiers symptômes qui apparaissent chez les personnes avec unedouble personnalité. On les appelle aussi symptômes annonciateurs. Ce sont ces troubles qui entraînent les difficultés de socialisation chez une personne atteinte.

Troubles d’attention, de concentration, manque de tolérance à l’effort :

le schizophrène prend du temps à répondre aux questions, à réagir aux situations demandant une réponse rapide  ; il n’est plus capable de suivre ses cours, de se concentrer sur un film.

Troubles de mémoire :

le schizophrène oublie de faire des tâches de la vie quotidienne, a de la difficulté à raconter ce qu’il lit, à se rappeler ce que les autres disent ou à suivre une conversation. Sa mémoire autobiographique est affectée  : il oublie plusieurs moments de son histoire personnelle. Sa mémoire de travail fonctionne plus difficilement  : il est incapable d’effectuer plusieurs tâches en même temps en se souvenant où il en est dans chacune d’elles.

Troubles des fonctions exécutives :

les fonctions exécutives sont essentielles à tout comportement dirigé, autonome et adapté, comme préparer un repas. Le schizophrène a de la difficulté à conceptualiser les gestes nécessaires à la réalisation d’une tâche, à anticiper les conséquences ; il manque de planification, d’organisation des séquences d’actions pour réaliser un but et manque également de flexibilité, de discernement, de vérification, d’autocritique.

Alors qu’ils se présentent en premier, ces symptômes annonciateurs persisteront plus longtemps que les symptômes aigus.

Les symptômes aigus ou positifs se manifestent habituellement au début de l’âge adulte, entre 17 et 23 ans chez les hommes et entre 21 et 27 ans chez les femmes. Ils sont dits « positifs » parce qu’il s’agit de manifestations qui s’ajoutent aux fonctions mentales normales. C’est leur présence qui est anormale.

Hallucinations :

ce sont des perturbations des perceptions le plus souvent auditives (le schizophrène entend une voix qui fait des commentaires ou profère des insultes, des menaces), mais parfois aussi visuelles, olfactives ou tactiles.

Délires :

ce sont des erreurs de jugement logique. Le schizophrène s’imagine que la personne qui le regarde dans l’autobus ou qui le croise dans la rue est là pour l’espionner ; il se sent surveillé, persécuté, en danger ou croit que la télévision lui envoie des messages ; il est convaincu d’avoir le pouvoir d’influencer les évènements dans le monde, qu’il est contrôlé par une force ou qu’on peut lire dans ses pensées, etc.

Langage incohérent :

le schizophrène peut dire des phrases sans suite ou incompréhensibles et inventer des mots.

Agissements bizarres :

par exemple fermer les stores de la maison par crainte d’être espionné ; collectionner des bouteilles d’eau vides etc.

Les symptômes déficitaires (négatifs) s’observent par un manque ou une absence de comportements spontanés, attendus.

Isolement, retrait social :

le schizophrène perd plaisir à ses activités de loisirs. Il délaisse ses amis, se retire dans sa chambre, devient même irritable si on tente de l’approcher. Il se coupe peu à peu de la réalité.

Alogie ou difficulté de conversation :

la personne avec une double personnalité ne trouve plus ses mots, donne des réponses brèves et évasives et ne réussit plus à communiquer ses idées ou ses émotions.

Apathie, perte d’énergie :

le schizophrène passe ses journées devant la télé sans vraiment être capable de suivre ce qui s’y passe, il néglige son hygiène ou son apparence personnelle et manque de persistance ou d’intérêt pour commencer ou achever des tâches routinières (études, travail, ménage). Cette attitude donne une impression d’insouciance, de négligence, de manque de volonté et de paresse.

Diminution de l’expression d’émotions :

le visage du schizophrène devient inexpressif, ses inflexions vocales diminuent (il parle toujours sur le même ton), ses mouvements sont moins spontanés, ses gestes, moins démonstratifs.

Les causes de la double personnalité

Du point de vue fonctionnel

Avec les techniques actuelles d’examen comme l’IRM et le scanner, les chercheurs ont pu mettre en évidence des anomalies sur certaines structures du cerveau, qui rendraient la personne plus vulnérable à la schizophrénie.

Du point de vue biochimique:

Les neurotransmetteurs sont des substances qui permettent aux neurones d’envoyer et de recevoir des messages. Il y a des dizaines de neurotransmetteurs en action dans le cerveau qui interagissent les uns avec les autres.

Du point de vue psychologique:

Personne n’est à blâmer pour votre maladie.,Ce n’est pas votre faute, ni celle de votre famille. Si l’on admet la notion de vulnérabilité, on comprend bien que les stress de toutes natures peuvent accroître le risque de développer une double personnalité.

Les chiffres montrent par exemple de nombreux facteurs de risque psychosociaux qui contribuent à la fragilisation  :

- Des conditions de vie difficiles, comme la grande pauvreté ou les migrations entraînant une coupure brutale d’avec la culture d’origine…

- Avant la naissance, le stress maternel : grossesse non désirée, décès du père pendant la grossesse, conflits graves…

- Dans l’enfance et la petite enfance, les traumatismes, les séparations, la perte d’un parent, particulièrement avant l’âge de 9 ans, le fait d’être élevé par un parent avec une double personnalité,…

- Par la suite, les circonstances de la vie, les deuils, les ruptures, la prise de drogues peuvent avoir une influence sur l’apparition des troubles .

Les schizophrènes sont hypersensibles à leur environnement. Ils ont besoin d’une vie stable et régulière, bien structurée. Il est très important de limiter autant que possible les sources de stress.

La double personnalit%C3%A9   La double personnalité

19 Responses to "La double personnalité"

  1. Nom (obligatoire)  15 février 2012 at 2 h 46 min

    Bonjour.
    J’ai lu plusieurs revues, articles( les plus accessible étant wikipédia), et certains livres, ou la doubles personnalité, et les phénomènes de personnalités multiples, d’identité dissociée, étaient distingués de la schizophrènie, contrairement, il me semble, à votre approche, qui demanderait à être révisée, car elle véhicule ici un amalgame, à la saisie des moteurs de recherche( votre article est ressorti en premier à avoir tapé pour mots clef double personnalité).

    Répondre
    • moche tobou dorisse  2 février 2013 at 20 h 19 min

      ecoute je te conseille juste de te stabiliser
      et de garder l’espoir
      si quelqu’un te veux du mal c’est contre lui meme que il veut du mal dis toi bien
      et surtout ecoute moi tres bien
      evite de te faire tout genre d’imagination
      cela pourait te conduire a un acte dangereux que tu regretterait
      et essaye le plus possible de developper une individualité pousser
      si le mensonge peut etre utile va sy

      Répondre
  2. windofeel  15 février 2012 at 2 h 49 min

    c’est encore moi ;

    citation wiki ( pour faire court, mais ceci est accessible en d’autres ouvrages spécialisés)

    Le terme de « schizophrénie » provient du grec « σχίζειν » (schizein) signifiant fractionnement et « φρήν » (phrèn) désignant l’esprit et doit être compris au sens de fractionnement de l’esprit avec le réel et non pas comme une dissociation de l’esprit en plusieurs entités. Ainsi, la schizophrénie ne doit pas être confondue avec le phénomène de personnalités multiples, qui concernent les troubles dissociatifs de l’identité. L’amalgame est pourtant courant et le terme schizophrénie (ou ses dérivés) est souvent utilisé, notamment dans la presse ou le cinéma, pour désigner une entité aux facettes multiples ou antagonistes ou des propos contradictoires.

    Répondre
  3. Lola  23 juin 2012 at 12 h 51 min

    Bonjour, hier soir deux amis sont venus dormir chez moi, je commencais a m’endormir quand jai entendu mon ami parler a vois basse, tourner dans le lit etc.. Je suis allée le voir, son coeur batté vraiment très vite et il se sentait vraiment mal. Il a enfin réussit a nous parler de son probleme quil avait pas osé exprimer plus les autres fois. Il entend une voie dans sa tête qui lui dit des choses issuportables, des injures des fois, cette vois lui dit de faire des choses. La seule fois ou il a suivis son conseil, il a été viré deffinitivement de l’internat ainsi que du lycée. Il en a peur. Il voit des images aussi… J’aimerai l’aider, pouvez vous me conseiller?

    Répondre
  4. Nom (obligatoire)  4 juillet 2012 at 21 h 34 min

    Bonjour

    Pour pouvoir aidé votre ami il faudrai que vous lui parler, que vous le rassuré et il faudrai qu’il voit un psicologue, car moi aussi je souffre de double personnalité et c’est comme ça que petit à petit je m’en sort. En esperent que vous pourrez aidé votre ami je suis de tout coeur avec vous. Aurevoir

    Répondre
  5. valentin  24 août 2012 at 23 h 14 min

    bonjour je n’ai que 14 ans ( je sais c’est tôt ) mais je croit avoir sa. Je passe presque tout mon temps dans ma chambre le store baisser car j’ai l’impression que le voisin m’observe , j’ai des hallucinations tres bizare , j’ai deja cru voir mon chocolat s’envoler devant mes yeux et j’ai deja eu l’impression que mon frigo me parler , je regarde souvent la tele et je m’en fiche de mon apparence , j’ai deja dit des phrases sans aucune raison et qui ne veut rien dire ( par exemple la derniere fois un copain a moi chercher une partie sur call of duty , et je ne sais pas se qui ma prit mais j’ai dit  » quand il ne restera plus que 1 personne sur la boite ) donc je ne vois pas trop la rapport , je ne sais pas trop comment expliquer mais quand j’ai lus cet article , j’ai eu l’impression que sa me  » decrivait  » . bref esse que je suis un peu bizare ou suis-je vraiment ateint ? ( je ne dit pas sa pour me rendre interessant , je suis tres serieux )

    Répondre
  6. Jean-Sébastion  30 août 2012 at 13 h 33 min

    boujour j’ai 17 ans, et sa fais plus d’un ans que jai sa, et je pense que jai sa, je me conporte bizarre, je tremble souvent, j’agi avec mes amis de plus en plus cruel envers eux, je suis souvent renfermer sur moi, jai presque plus damis, je me parle tout seul devant le mirroir, jentend des voix dans ma tete, et hier jai presque tuer une de mes a amie en pensant quelle me voulais du mal, je me sens plus moi meme, je me coupe, je me suis presque suicider, car jetais seul, jai un comportement agressif, et je vous demanderais quoi faire pour sa, je veux pas continuer comme sa, ha pi jai souvent aimer voir les gens soufrire, s’il vous plait, est ce que il a qu’elle que chose pour sa.

    Répondre
  7. jessanna  6 octobre 2012 at 0 h 39 min

    ma soeur semble etre atteinte de schizophrenie, on ne sait pas quel comportement adopter a son egard. comment mes parents devraient ils s’y prendrent??? de meme que ses freres et soeurs???? peut on ameliorer son cas sans pour autant suivre un psychiatre?????

    devrions informer son entourage (amis a l’ecole, tantes, oncles, etc…) de son cas????????

    Répondre
  8. Basma B.  30 octobre 2012 at 15 h 41 min

    Quelle est la différence entre la schizophrénie et la double personnalité ?

    Répondre
  9. Chenguiti  27 novembre 2012 at 6 h 48 min

    Salut,
    je suis Farid et est atteint de la maladie de la schizophrénie depuis 12 ans depuis mes 16 ans et je suis âgé de 28 ans actuellement.
    Pour le moment, je suis suivi par une équipe psycho-médico-social ou en psychiatrie suis.
    je continue le petit chemin que je mène depuis toujours.
    c’est une maladie trés sévère trés douloureuse.
    N’en jugez que si c’est vrai et sans aucune possibilités de vivre comme les autres.
    Restez persévérants et conduisez-vous comme des personnes normales si ça doit vous arriver un jour.
    Pour terminer, on ne choisit pas de devenir d’être schizophrère, c’est ainsi qu’on naît.

    Courage et que Dieu vous aide !!

    Répondre
  10. nono  8 décembre 2012 at 10 h 33 min

    tu devrai aller voir u’n pshycatre à ton stade, c’est la meilleure chose a faire…

    Répondre
  11. nono  8 décembre 2012 at 10 h 38 min

    il faut d’abord qu’il essaye de ne plus penser a ces voix et que si il les entend , qu’il les ignores.(enfin il faut quil y arrive…)ensuite demande lui depuis quand il est atteind d’apres lui et pourquoi.
    si cela ne fonctionne pas demande lui de consulter un pshycatre.

    Répondre
  12. Rousseaud  10 décembre 2012 at 19 h 03 min

    Bonjour à tous!
    je m’appelle Vincent et je suis atteint d’une double personnalité depuis l’age de 14 ans, aujourd’hui j’en ai 29!!! il y clairement 2 « moi »: le premier est presque comme tout le monde, à une différence près qu’il est surdoué,particularité découverte en 2010 lors d’une première hospitalisation. le deuxième « moi » est une personne néfaste, dangereuse même, qui n’a qu’un seul but:me détruire!
    Son action à commencée par une destruction psychologique:perte d’estime de soi,isolement. est venu ensuite le temps de la destruction physique: lacérations au couteau,brulures de cigarettes, et coups de poings sur les murs jusqu’à me péter les poignets!sans parler des 2 tentatives de suicides, à 14 ans et 28 ans. aujourd’hui est venu le temps du dernier acte,la destruction sociale! je serai bientôt jugé au tribunal à cause d’une erreur provoquée par cette personnalité néfaste et je risque une peine de prison! désormais cette sombre personnalité m’a totalement envahi, elle a pris le contrôle de mon esprit. je continue de me battre,en vain,car je suis sous son contrôle.
    pour éviter d’en arriver à ce point, il faut impérativement s’occuper de cette maladie le plus tôt possible. en tout cas je vous souhaite à tous de ne pas en arriver à un tel degré de destruction.
    je vous souhaite de résister au coté sombre qui sommeille en vous…

    Répondre
    • moche tobou dorisse  2 février 2013 at 20 h 15 min

      salut a toi je te souhaite beaucoup de courage
      moi aussi je suis passer par une double personnalité . je sais c’est didfficile de savoir que l’on est deux moi, pour essayer de m’ensortir , je me suis interesser a l’art la poesie essentielements pour essayer d’explorer chacune de ces émotions differentes. certe cela a aussi foutu ma vie sache le
      mais une fois quelqu’un ma dit cette parole: si tu veux etre heureux il faut prendre rendez vous avec le bohneur
      moi je te conseille vivement de te tourner vers l’art ensuite vers la religion
      parceque il faut que quelqu’un juge de cette anormalité et te condamne ou condamne ce qui est nefaste pour que tu essaye a tout prix de faire ressortir le bon; dis toi juste que c’est juste un problèmes relationele avec ton propre corps
      tourne toi donc vers la religions pour essayer de vivre une sexualité épanouie avec toi meme; dis toi bien que la religion t’apportera juste une vision qui te libérera parce que avec une double personnalité c’est difficile de pouvoir avoir une perception unique et objective. et surtout essaye de beaucoup prier au travers l’exercice de l’art parce que c’est nécessaire net utile d’entendre les deux voix et de distinguer quelle est la bonne. et dis toi bien surtout qu’est ce que je veux pour mon corps ? pose toi bien la question de savoir qui suis je dans tout ce que tu fais mais surtout reste réaliste il y aura toujours des gens pour t’aimer si tu ne cherche pas a vouloir trop donner t’explication et a vouloir agir autre comme tu le sens veritablement ne te culpabilise surtout crois au seigneur tout puissant car c’est lui qui etablit toujours la verité bon excuse moi pour les fautes rousseaud
      mon nom moche tobou dorisse je vis au cameroun

      Répondre
  13. simon  19 décembre 2012 at 21 h 32 min

    Bonjour, J’ai 14 ans et je crois avoir un probleme d’une doucle personnalité mais je n’sais pas si sa vaut le coup de consulter,je m’explique: des fois je men fou de tout le monde je pourrais tuer qui je veux y compris ma famille et je prend des risques inconsidéré,et de l’autre coté j’entend des voix et j’hallucine par moment,toutalheure j’étais a mon stage (tout seul dans l’entrepot) je ranger des palettes et d’un seul coup j’ai entendu une femme hurler a la mort comme si elle se faisait torturé.J’ai sursauté et jme suis mis a courir partout et en courant j’avais l’impression que cette femme me suivait,javai tellement peur que javai presque les larmes aux yeux,et quand ce n’est pas une femme sui hurle c’est un bebe qui pleure ou des voix que j’entend pendant quelques secondes.. Je ‘ose pas en parler a mes parents par crainte qu’il se moque de moi ou qu’ils ne me prennent pas au serieux du tout.. que dois-je faire ? mon e-mail: simonlecerf@gmail.com Merci si vous m’apportez des renseignements.
    PS: desole pour les fautes

    Répondre
    • fafournoux  11 avril 2014 at 22 h 10 min

      Oui ils sont conscient et en souffre beaucoup .Cette maladie les déboussole,les terrorise même .Ils ont peur des autres,d’eux même car leurs perception visuel auditive change ou tout est amplifié …..Ils ne se reconnaissent plus !
      Il ne comprennent plus les autres car leur cerveau à des déconnections(a l’arrivé ,a l’enregistrement et à la formalisation de la réponse ). Trouble de la cognition
      Le traitement est comme une camisole qui les réduit encore + au début .jusqu’a ce que le corps s’adapte le psychiatre est trés prudent..chaque individus réagi différemment au même médicament .Il faut l’encourager à se soigner pour qu’il se stabilise.médicament tout les jours à surveiller ou injection 1x/mois.

      Répondre
    • fafournoux  11 avril 2014 at 22 h 20 min

      Parle en à un médecin au plus vite car plus tôt est le traitement et mieux ça marche.n’est pas peur de te confier !a tu un adulte qui peu t’aider ?
      Tes parents souffriront bien + si ta maladie te fait trop souffrir …
      Tu n’y peu rien tu n’es pas responsable de se qu il t’arrive et tes parents non plus !
      VA CHEZ TON DOCTEUR COURAGE !

      Un petit bisous d’une maman qui connais le problème de prés

      Répondre
  14. Pingback: La double personnalité | Encyclopédie savoir.fr | www.Therapeutes-Magazine.com | Scoop.it

  15. philippe majdalani  16 janvier 2014 at 23 h 05 min

    d’apres ce que je pense savoir, c’est que le schizofrene n’est pas conscient de sa maladie. ici , et apres avoir lu les temoignages, ils son tous conscient. aussi d’apres mes informations ,le schizofrene refuse l’idee de se soigner ou d’aller voir un psychiatre parcequ’il refuse l’idee d’etre malade.
    je ne comprend rien

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.