/*

Argent et éducation : L’argent, secret de famille

Vous êtes ici : Accueil » Famille » Argent et éducation : L’argent, secret de famille
Argent et éducation : L’argent, secret de famille

 

Il peut arriver que l’argent soit vécu comme un secret de famille. Une petite fortune, dont personne ne connaît l’origine, est transmise de génération en génération. Un magot a un jour été donné dans des conditions qui entretiennent une légende familiale. La consigne est « motus et bouche cousue ». Là encore, l’argent revêt un caractère honteux et nul ne doit l’évoquer. Outre les réactions décrites plus haut, les personnes issues de ces familles éprouvent des difficultés à oser prendre leur place parmi les autres, parce qu’elles se sentent coupables de leur aisance. Elles se sentent riches, mais la valeur que l’argent leur donne, elles pensent ne pas l’avoir méritée. Elles éprouvent la sensation que les autres sont dignes d’intérêt et de respect en vivant de leur travail. Il en découle une faible estime de soi, responsable d’une incapacité à agir, à entreprendre.

L’argent devient une chose honteuse, dont il faut peu parler dans le cercle familial et, en aucun cas, à l’extérieur. Les adultes issus de ce type de milieu éprouvent un fort sentiment d’impuissance en cas de difficultés financières, et il n’est pas rare, lorsque les problèmes surgissent, qu’ils prennent des décisions désastreuses pouvant les conduire à la ruine. Rien, dans l’histoire de la dynastie familiale, n’a jamais été envisagé en cas de faillite. La richesse est vécue comme un état de fait appelé à perdurer, comme le nom de famille. Le moindre souci d’argent revêt un caractère anxiogène du fait de la position paradoxale dans laquelle il place l’individu. Ce dernier est en effet perçu comme une personne à l’abri du besoin – nul ne peut imaginer le contraire – avec qui aborder les questions d’argent est chose délicate, si ce n’est interdite. Outre le fait qu’il se sent incapable d’agir efficacement, le sujet ne peut espérer une aide quelconque.

Il est par ailleurs possible, face à certaines banqueroutes financières, d’envisager l’hypothèse d’une conduite suicidaire inconsciente, venant en quelque sorte laver la faute à l’origine de la fortune. Il arrive que des dépensiers compulsifs soient justement des personnes agissant selon ce mécanisme. Dans l’histoire des grandes familles, les exemples ne manquent pas.

Ce phénomène de la fortune coupable est renforcé par le fait que la richesse est bien souvent associée au vol, à la spoliation. On ne peut admettre que quelqu’un ait réussi par son seul travail. Une personne riche l’est forcément devenue de manière malhonnête.

Pour beaucoup d’enfants, l’argent est synonyme de conflit. La vie est devenue matériellement difficile et nombre de parents entretiennent des rapports conflictuels engendrés par l’angoisse du manque. Il n’est pas recommandé d’exprimer nos différends face aux enfants. Ces derniers ne raisonnent pas comme les adultes et toute querelle est pour eux l’annonce d’une catastrophe : la séparation des parents. Les enfants analysent tout sous la forme du « tout ou rien ». Pour eux, il n’y a pas de juste milieu. S’installe très vite chez eux la peur de perdre l’un ou l’autre des parents, voire les deux. Pour cette raison, la représentation de l’argent comme objet de discorde peut facilement être intégrée, et cela ne sera pas sans conséquence sur les rapports futurs de l’enfant avec l’argent mais aussi avec les autres.

Vidéo : Argent et éducation : L’argent, secret de famille

3 Responses to "Argent et éducation : L’argent, secret de famille"

  1. Pingback: Argent et éducation : L’argent, secret de famille | Encyclopédie savoir.fr | www.Bonheur-National-Brut.fr | Scoop.it

  2. denisebeaulieu  13 mai 2015 at 4 h 11 min

    Sa fais plusieurs annees que je tombe en depression a cause de l’argent que ma famille me vole comment pourrait je faire pour arreter sa ….je suis monoparentale et je suis epuiser que ma famille me parle plus depuis plusieurs annees a cause de l’argent que ma propre famille me cache …comment pourrais-je faire des sous moi aussi…

    Répondre
  3. DEMBELE SOUALOU  27 février 2016 at 0 h 42 min

    Argent et éducation : L’argent, symbole de la réussite sociale

    Répondre

Laisser une réponse à denisebeaulieu Annuler la réponse

Votre mail ne sera pas publié